Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse de pratique au urgence

Par   •  11 Septembre 2017  •  998 Mots (4 Pages)  •  195 Vues

Page 1 sur 4

...

Observations, étonnements Tout d’abord j’ai été étonné que ce patient est put être greffé malgré ces antécédents psychiatrique car j’avais lu dans un manuel que c’était justement une contre-indication car le traitement immunosuppresseur doit être pris rigoureusement et le patient n’en était visiblement pas capable. Et puis de plus, ce patient était dans une situation assez précaire, vivant à l’hôtel avec les aides, n’ayant pas de travail et pas de famille, juste 2 amis qui venait le voir mais qui selon l’équipe n’étaient pas aptes à l’aider. J’ai été étonné que rien n’ai était prévu du coup pour la sortie du ce patient, et son devenir. Son dossier n’était pas clair, nous ne connaissions pas la pathologie psychiatrique exacte de ce patient à ce moment la et je pense que cela à rendu difficile l’adaptation de l’éducation thérapeutique et les actions mises en place pour ce patient. Nous avions comme donnés le fait qu’il avait du Tercian tout les soirs et de l’haldol 1 fois par mois. Moi-même, c’était la première fois que je prenais ce patient en charge j’avais pu regarder rapidement les transmissions le concernant mais je pense que cela était insuffisant, j’en savais trop peu sur l’histoire de son hospitalisation, surtout concernant son comportement et les actions mises en place concernant l’éducation thérapeutique.

Difficultés et points à approfondir Le problème se situe dans le fait que je n’avais pas assez d’ informations sur ce patient pour pouvoir le prendre en charge globalement. Mon analyse de la situation n’était pas pertinente et surtout multidimensionnelle. Car n’ayant pas eu le temps de regarder toutes les transmissions et ayant eu différentes informations selon les soignants je pense ne pas avoir assez pris en compte ses problèmes psychiatrique. J’ai bien observé son comportement, sa façon d’être. J’ai remarqué qu’il était assez lent et ralenti dans la conversation que nous avons eu et je n’ai pas pensé à vérifier s’il avait des repères spacio-temporaux par exemple. Je me suis basé sur le fait qu’il prenait un traitement fort. De plus je n’ai pas su adapter les techniques pédagogiques, afin de répondre à ses réels manques et besoins lors de cette éducation thérapeutique. Les actions mises en œuvres étaient aussi insuffisantes, j’aurais du faire une synthèse de la situation à l’infirmière après l’entretien afin qu’elle puisse évaluer et corriger mes actions.

Vous sentez vous suffisamment autonome sur l’ensemble de ces activités pour les assurer seul ? Oui, car j’ai su évaluer mes actions et voire les erreurs que j’avais fait. Et par la suite avoir une meilleure connaissance de son dossier et du contexte de son hospitalisation, j’ai donc pu réadapter l’éducation thérapeutique avec ce patient et mettre de bonnes actions en place afin qu’il n’y est pas d’erreurs dans la prise de ses traitements.

...

Télécharger :   txt (6.1 Kb)   pdf (66.8 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club