Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Note d'intention cinéma audiovisuel facultatif

Par   •  13 Octobre 2018  •  955 Mots (4 Pages)  •  112 Vues

Page 1 sur 4

...

Pour appuyer la démarche du deuil nous favorisons des plans fixes pour montrer que l’ambiance est calme, une ambiance et des circonstances plus ou moins prises au sérieux par chacun des personnages, certains d’entre eux prennent la séance de spiritisme comme un jeu sans danger et d’autres sont très à cheval sur les conséquences de cette pratique et beaucoup plus retissants. Les divers types de plan nous ont était inspirés par le film Ouija sorti en 2015 et réalisé par Stiles White notamment pour les plongés totales.

Nous nous sommes inspirés de ce film également pour l’ambiance calme et mystérieuse puis aussi pour les décorations comme les bougies pour une lumière tamisée, une lumière faisant ressortir le côté sombre de nos personnages, créant également un univers, une bulle, un espace confiné plongé dans le noir. Nous favorisons des nombreux plans qui ont pour intérêt d’augmenter la pression tout au long du film.[pic 1]

Notre court métrage nous a également été inspiré par l’épisode 1 saison 2 de la série Black Mirror, crée en 2011 par Charlie Brooker, qui nous interroge sur la mort, cette épisode donne la possibilité à l’un des personnages de faire vivre un clone de l’un de ses proches décédés, mais nous nous rendons rapidement compte que ce clone ne remplace pas la personne décédé et fait plus de mal que de bien. Il faut accepter le décès d’un proche malgré la difficulté de la situation.

La série Stranger Things de 2016 crée par Matt et Ross Duffer nous a inspirés pour la musique « Should i stay, Should i go » de The Clash qui est présente dans cette série comme un élément paranormal. De plus, la traduction est bien approprié à notre film « Dois-je rester, dois-je partir ». Dans notre cas Kenny n’a pas eu le choix, il est parti aux plus grands regrets de ses amis, mais nous avons l’occasion de pouvoir le faire intervenir pas uniquement grâce au ouija mais églament par un flashback qui permet de comprendre que la musique est liée à lui et ses amis, un flashback montrant l’attachement que ses amis avaient envers lui. Un flashback qui contrairement au reste du film est coloré mais aussi flou avsymbolisant le souvenir.

...

Télécharger :   txt (5.8 Kb)   pdf (45.4 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club