Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le personnage de roman

Par   •  5 Décembre 2017  •  1 232 Mots (5 Pages)  •  66 Vues

Page 1 sur 5

...

Le personnage de roman à quelque chose de plus que l’homme réel. Celui-ci peut prendre une dimension héroïque, par exemple, Goujet dans L’Assomoir qui est idéalisé et décrit comme l’homme parfait qui a toutes les qualités et aucun défaut. C’est un des seuls personnages du roman à rester une bonne personne pendant tout le long du réçit. Son idéalisation et son absence de défaut qui le caractérisent en font un personnage totalement irréaliste mais profondément vrai de par ses valeurs morales fortes. Le personnage de roman peut aussi prendre une dimension mythologique comme les Tenardier dans Les Misérables qui font aujourd’hui partie du langage courant et sont vus comme l’archétype des personnes mauvaises. Le personnage incarne alors une valeur, un symbole. Il devient vrai car il reflète un sentiment que nous pouvons reconnaître en nous.

A travers un personnage, l’auteur parle de nous, des personnes réelles. Les personnages sont des symboles. Pour intéresser le lecteur, il faut des personnages forts et emblématiques. Pour imiter le réel, l’auteur rend ses personnages vraisemblables. Les personnages sont comme des modèles pour nous, ils doivent incarner plus de force symbolique et plus de valeurs exemplaires que nous pour nous intéresser. On peut ainsi les comprendre, parfois mieux qu’une personne réelle. C’est ce que Théophile Gautier dit dans Mademoiselle de Maupin quand il écrit : « Je comprends parfaitement une statue, je ne comprends pas un homme. » A travers l’art du roman nous pouvons mieux comprendre les hommes que dans la réalité.

Cela montre bien qu’effectivement, ce n’est pas le degré de réalisme qui rend les personnages de roman vrais mais ce sont les valeurs et les symboles qu’ils incarnent.

Nous pouvons donc conclure que les personnages de romans créés par les auteurs, tout comme les personnages des songes créés par l’inconscient ne sont effectivement pas caractérisés par leur réalisme mais par la force symbolique et par les valeurs qu’ils portent qui leur confèrent une sorte de vérité. C’est de cette manière là qu’ils reflètent un sentiment que nous pouvons reconnaitre en nous. Cette force symbolique qui caractérise les personnages de roman se retrouve encore plus chez les personnages de mythes. Leur valeur symbolique est tellement forte qu’elle évoque en nous quelque chose de vrai. La psychanalyse a aussi expliqué les personnages de la mythologie. On parle par exemple du complexe d’Œdipe. Œdipe est donc un personnage de la mythologie qui exprime une vérité chez chaque être humain.

...

Télécharger :   txt (7.8 Kb)   pdf (74.2 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club