Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

En quoi la tirade de Bérénice est-elle particulièrement poignante

Par   •  21 Octobre 2017  •  983 Mots (4 Pages)  •  165 Vues

Page 1 sur 4

...

présent lors de ce passage. Par son langage et ses paroles, son comportement est digne à celui d’une reine comme l’est son statu en Palestine.

Le dénouement de cette scène a une dimension tragique. Lors de ce dénouement, Bérénice fait un point sur les choses « Ce jour, je l’avouerais, je me suis alarmée. J’ai cru que notre amour allait finir son cours. Je connais mon erreur, et vous m’aimez toujours »v.11-13. Elle en montre aussi que depuis « cinq ans jusqu’à ce dernier jour »v.20, elle fut tombée sous le charme de Titus. Elle fait repasser ses émotions de « désespoir »v.4, de « pleurs »v.5 et de « trouble »v.6 qu’elle a vécu. Elle dresse un grand bilan de son amour pour Titus avec de nombreuses fois le mot « aime » envers Titus. Avec cette fin elle montre encore une fois à quel point elle est triste de ne pas pouvoir passer ses jours avec Titus « Régnez ; je ne vous verrai plus »v.25. Par cette dernière tirade, Bérénice fait un résumé de son histoire amoureuse avec Titus. Malgré la fin de cette tragédie, aucune personne ne meurt et la fin se fait par le choix de Bérénice de quitter ses deux prétendants.

La fin de Bérénice, alors que c’est une tragédie, n’en a rien d’une. Cette fin se rapproche plus de celle d’un drame, plutôt que celle d’une tragédie. Bérénice étant face à un dilemme, elle préfère quitter son amant et son autre prétendant plutôt que de se voir blessée de ne pas pouvoir être avec Titus. Avec ses nombreux « adieu », elle montre à quel point elle est forcée de partir avec tristesse. Elle montre tout de même que son destin est déjà tracé par la phrase « Adieu. Servons tous trois d’exemple à l’Univers »v.33 accentuant sur la fin de la tragédie. Il faut tout de même remarquer le « Hélas. »v.38 prononcé par Antiochus traduisant de son côté sa douleur sentimentale et le fait que ce départ soit fait de la fatalité. La fin de cette pièce de tragédie est en apparence celle d’un drame mais bel et bien celle d’une tragédie par le destin certain connu par Bérénice.

Pour en conclure, la dernière tirade de Bérénice est très poignante et digne d’une fin de tragédie par la façon dont est écrite la fin. Le statut de reine de Bérénice est bel et bien digne de son comportement et le dénouement en prend une dimension tragique.

...

Télécharger :   txt (5.8 Kb)   pdf (66.2 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club