Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Incipit de La Fortune Des Rougon, Emile Zola

Par   •  17 Septembre 2018  •  1 188 Mots (5 Pages)  •  908 Vues

Page 1 sur 5

...

Rappel : « Je veux expliquer comment une famille, un petit groupe d’êtres, se comporte dans une société » L. 1-2 de la préface

« Quand j’aurai entre les mains tout un groupe social, je ferai voir ce groupe à l’œuvre, comme acteur d’une époque historique » § 2 de la préface.

Relire la 1° phrase du 3° §. La vie des Rougon, toutes générations confondues, risque fort d’être une longue histoire dramatique. (Rappel : 10 volumes prévus au départ, 20 écrits au final).

Pistes pour l’amorce de l’introduction :

1° Roman qui s’inscrit dans la lignée du mouvement réaliste mais s’en démarque par son intérêt pour la démarche scientifique qui fait du roman un laboratoire ( il place l’être humain dans une grande variété de situations pour étudier chez lui le poids de l’hérédité, de l’environnement et de l’Histoire.)

2° Bien que premier roman de la longue fresque des Rougon-Macquart, il appartient déjà tout entier au naturalisme (Lire, à titre de révision, les pages 412-413 sur Qu’est-ce que le naturalisme ?)

3° Zola publie sa gde fresque de la société du second empire en 1871, au moment où l’empire vient de disparaître (septembre 1870).

4° La 2° moitié du 19° siècle est marquée par de nombreuses avancées scientifiques. Darwin (un anglais) et son œuvre L’origine des espèces 1859 (l’origine animale de l’homme, cf. l’expression connue : l’homme descend du singe), la sélection naturelle, l’influence de l’hérédité ;

Le docteur Lucas et ses études sur l’hérédité familiale, la transmission de certains caractères à travers les générations ;

Le médecin Claude Bernard et son livre de 1865 Introduction à la médecine expérimentale qui propose une nouvelle méthode médicale, basée sur l’expérimentation, pour faire avancer la réflexion scientifique et trouver des lois qui expliquent les phénomènes connus. (C’est ce que fera Zola dans ses romans. Le comportement humain suit-il des règles ? Lesquelles ?)

NB Ne reprenez pas ma formulation, ce sera la tentation de vos camarades ; trouvez la vôtre.

Pour la proposition 4, n’utilisez qu’un seul ouvrage.

Pistes pour l’ouverture de la conclusion :

Maupassant (1850-1893), autre écrivain naturaliste, contemporain de Zola, qui n’écrit que pendant 10 ans (1880-1890) mais s’intéresse, comme Zola, à l’homme dans son environnement. Il est très connu pour ses nouvelles, souvent centrées sur les paysans normands cf. « Aux champs » (p. 24-28 du livre de français), et aussi pour celle intitulée Boule-de-suif.

Stendhal Le rouge et le noir, roman de 1830 (bien avant notre roman) et la description de la petite ville de Verrières. Le texte utilise les mêmes procédés pour le cadre spatial : nombreuses indications, scène organisée par des mots précis « à quelques centaines de pieds » « au-dessous » « côté nord » qui guident le regard du lecteur. Preuves de la même démarche réaliste.

Maupassant « Aux champs » on y retrouve cette description de l’espace rythmée, de la même manière, par le même type de mots : « côte à côte », » au pied de », « proche de » (tous dans la 1° phrase) « devant (l 3) « en venant de » (l 11). Preuves de la même démarche réaliste.

Rapprochement possible avec le dernier paragraphe du roman, vu dans la vérification de lecture. Il correspond aux hypothèses de lecture auxquelles nous invite l’incipit (cf. l’omniprésence de la couleur rouge, donc de la mort), surtout la dernière phrase ( le roman se termine exactement là où il a commencé, à l’aire Saint Mittre, au cimetière).

...

Télécharger :   txt (7.4 Kb)   pdf (51.2 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club