Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Fiche incipit de l'oeuvre de ZOLA

Par   •  22 Août 2018  •  939 Mots (4 Pages)  •  634 Vues

Page 1 sur 4

...

des éclairs (« éclair », « illumina », « réverbération », « lueur »).

Importance, violence : insistance avec adjectifs « épaisses », « vif », « brusque », « formidable », verbe « ébranla », adverbe « brusquement ».

Chaleur : « nuit brûlante ».

Déluge : formulation « si…que », répétition du « si ».

Pr Ch, l’orage est menaçant ; du point de vue de Cl, l’orage est sinistre.

3. Un regard de peintre

A. Lignes

Lignes verticales : « la pluie », « hautes fenêtres », « une grande jeune fille ».

Lignes horizontales : « le long du quai de la Grève », « les quais de la Seine ».

Cercles : « horloge », « il tournait », « une vieille porte ronde et basse ».

B. Couleurs

clair-obscur, jeux de lumières (impressionnisme) : opposition des champs lexicaux de la lumière et de l’obscurité ;

la lumière est associé à un moment bref, éphémère (« vif », « brusque ») => gros plans, instantané.

C. Vision

description par petites touches, comme impressionnisme ;

mise en valeur de la vue (détails, chp lexical lumière, chp lexical vue ou absence de vue, « on vit » = impersonnel qui englobe ts les spectateurs), au détriment des autres sens (pas exploités, sauf ouïe ; mais imprécision), comme en peinture = techniques et limite ;

=> lecteur devient spectateur, pour mieux s’impliquer ds le récit.

Conclusion

Incipit qui remplit son rôle : description cadre spatio-temporel, personnages, ton et point de vue du récit = thème de la peinture ; mise en place d’une intrigue, situation initial et élément perturbateur.

Introduction de plusieurs points de l’intrigue : le couple Cl-Ch, l’attirance pour Paris, la peinture, une vie tumultueuse et « orageuse ».

Lien à l’Art, peinture : allusions, style, vocabulaire ; réflexions sur les apports et les limites => limites du réalisme-naturalisme dans l’ambivalence fiction artistique/démarche scientifique et exhaustive.

Qq procédés remarquables

Précisions spatio-temporelles ; chps lexicaux colère, peur ; champ sémantique de la vue ; antithèse entre lumière et obscurité ; emphase avec adjectifs d’insistance ; répétition « ténèbres » ; emploi du pronom impersonnel « on » ; syntaxe et formulation maladroite, orale, puérile ; usage répétitif des points de suspension.

Problématiques et plans

Ce texte remplit-il les fonctions de l’incipit ?

1. Des personnages et une rencontre

2. Des lieux et un moment

3. Un point de vue de peintres

Quelle vision de l’Homme et du monde est introduite/proposée par cet incipit ?

1. Description d’une humanité (deux personnages qui sont proposés comme représentatifs d’une partie de l’humanité ; instabilité, difficulté d’interaction et de communication, association malgré tout : illogique, hasard dc peut mener à tout).

2. Description d’un monde (un monde bouleversé, insécurisant ou triste).

3. Point de vue de l’artiste (Zola+Cl => transfiguration du monde

...

Télécharger :   txt (6.1 Kb)   pdf (48.2 Kb)   docx (13.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club