Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

HIST 2616 PREMIERES NATION

Par   •  23 Novembre 2022  •  Dissertation  •  715 Mots (3 Pages)  •  37 Vues

Page 1 sur 3

Mode de vie, subsistance et organisation socio-politique chez les peuples des Plaines.

Le territoire des plaines délimiter à l’Est par le Bouclier et à l’Ouest par les montagnes de la Cordillère. Entre les deux , des prairies et des vallées à perte de vue , ainsi que des rivières et des ruisseaux qui se déversent dans le lac de Winnipeg. Ce territoire est occupé par les Ojibwées , les Cris ,les Assiniboines , les Gros-ventres ,les Pieds-noirs , ainsi que les Sarsis .

De par son climat continentale , le mode de vie de ses peuples étaient semi-nomade. Ce qui a été propice à l’introduction de l’agriculture. En effet , ils consommaient les légumes qu’ils cultives , mais aussi des fruits sauvages (les baies étant la base de leur régime),les noix ,et des racines comestibles . En ce qui concerne leur apport protéiques , le bison était leur mets de choix, et pour certains, ils s’accordaient le poisson comme supplément. Le bison étant leur nourriture première , ils excellèrent dans la chasse à celle-ci , en inventant des techniques qui permet de tuer plusieurs bison en même temps pour nourrir tout le village ,et faire des provisions pour l’hiver.

En 1730, l’introduction du cheval - par les espagnole - changea leur mode de vie . En effet, le cheval étant capable de porter des charges plus lourdes que les chiens de trait qu’ils utilisaient au parant, ils vont alors pouvoir agrandir leur tipi et porter sur leur travois plus de biens .

Le contact avec les européens fut un bouleversement dans leur mode de vie. Ils commercèrent avec eux les fourrures de bison et autres , ce qui commença à les rendre dépendent .Ils leurs transmis la variole et d’autres maladies venue d’Europe , ce qui décimât un grand nombre d’rentre eux.

des villages palissadés, où les maisons en forme de dôme étaient faites de gros pieux, de poutrelles, de paille et de terre (earth lodge). Ces villages pouvaient compter de 100 à 400 habitants, parfois le double. Les populations sédentaires assuraient leur subsistance presque exclusivement grâce à la culture de plantes comestibles, comme le maïs, les courges, les haricots et les tournesols. Au printemps, les femmes se consacraient à la préparation et à l'ensemencement des champs. Une ou deux fois par année, l'été et l'automne, les hommes et les femmes quittaient momentanément les villages pour aller chasser le bison. Les personnes âgées, les jeunes mères, les enfants et quelques guerriers protecteurs demeuraient sur place. Au retour de la chasse, les femmes procédaient à la récolte et se préparaient avec leur famille à traverser le long hiver. Le cheval accrut considérablement leur mobilité et facilita aussi la chasse au bison, principale source de leur alimentation. Toute la vie des Amérindiens nomades des Plaines tournait autour du bison. La plupart

...

Télécharger :   txt (4.5 Kb)   pdf (39.2 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club