Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Composition d'histoire: la révolution française (1789)

Par   •  4 Juillet 2018  •  1 644 Mots (7 Pages)  •  74 Vues

Page 1 sur 7

...

b- La Prise de la Bastille :

Le matin du 14 juillet 1789, les émeutiers parisiens partent chercher des armes. Dans une atmosphère révolutionnaire, ils pillent l'arsenal de l’Hôtel des Invalides où ils trouvent des armes et des canons mais pas de poudre. Ils arrivent ensuite aux portes de la prison royale de la Bastille pour chercher de la poudre et y retrouvent d'autres émeutiers massés devant la forteresse du Faubourg Saint-Antoine depuis le matin. La Prise de la Bastille ne s'explique ainsi d'abord pas par le fait qu'elle représentait l'arbitraire royal, mais avant tout parce qu'elle contenait de la poudre, ce dont les émeutiers étaient dépourvus.

c- La fuite du roi et son arrestation à Varennes :

Au printemps 1791, le roi se décide à s'enfuir de Paris, déguisé en valet. Lui et les siens prirent la direction du nord-est, pour rejoindre des troupes fidèles ou passer en territoire autrichien. Malgré l'organisation minutieuse de l'évasion, l'énorme berline accumula les retards, manquant les cavaliers qui devaient la protéger et qui, croyant à un contre-ordre, s'étaient dispersés pour ne pas donner l'alarme. Le drame se noua à partir de Sainte-Menehould, où le maître de poste crut reconnaître le roi. La nouvelle de sa fuite le poussa à rattraper la voiture et à la faire arrêter par les autorités de Varennes. Installée dans la boutique de l'épicier Sauce, la famille royale fut rejointe par les émissaires de l'Assemblée, envoyés à sa recherche, cette défection du chef de l'État pouvant engendrer une guerre civile. L'émoi était donc à son comble et une foule énorme entourait la maison où Louis XVI se restaurait. Très remontée, et armée, elle s'opposait à ce que le roi continuât sa route, et celui-ci finit par accepter de revenir à Paris. Mais son image ne s'en remettra jamais, et Varennes peut être considéré comme un tournant de la Révolution.

Les conséquences de la révolution urbaine sont l'irruption de la violence des masses urbaines et la surveillance du roi et de l'Assemblée par les parisien à partir d'octobre 89.

III- La Révolution rurale et paysanne (14 juillet – 26 août) :

a- La Nuit du 4 août :

Depuis la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 s'est développée en France, notamment dans les campagnes, une vague de révoltes appelée la Grande Peur. Dans certaines régions, des paysans s'en prennent aux seigneurs, à leurs biens et à leurs archives, en particulier les terriers qui servent à établir les droits seigneuriaux. La Nuit du 4 août est une réponse à cette insurrection. L’assemblée nationale constituante est en train d'élaborer la future constitution ainsi que la DDHC lorsqu'elle reçoit des récits inquiétants à propos de l'instabilité qui sévit en France. Face à cette crise, deux solutions sont alors envisagées. La première veut réaffirmer les valeurs de la propriété, et donc contrôler la révolte. Cette solution est vite rejetée, car elle n'aurait fait que renforcer l'opposition des paysans au système féodal. La seconde solution envisage d’instaurer un réseau de bureaux de secours, qui permettraient d'aider les plus pauvres. Mais cette solution ne répond pas à l’urgence de la situation. C’est donc pour sortir de ce blocage que naît l’idée de l'abolition des droits seigneuriaux, laquelle a probablement été pensée lors d'une réunion du Club breton petit groupe de députés qui avaient pris l'habitude de discuter entre eux.

Les conséquences de la révolution rurale et paysanne sont l'abolition de l'Ancien Régime social et l'irruption de la violence des masses paysannes.

Conclusion :

L’année 1789, met fin à l’Ancien régime en trois temps. La prise de pouvoir des députés à l’Assemblée et la décision de rédiger une constitution proclame la fin de la monarchie absolue. L’excitation en ville et particulièrement à Paris transforme la révolte en révolution. Enfin la Grande Peur accélère le processus en faisant triompher une nation de citoyens égaux. C’est donc une succession complexe d’évènements à Versailles, à Paris et dans toute la France qui ont permis qu’en si peu de temps soit aboli un système politique et social vieux de quatre siècles. L’année 1789, fait ainsi entrer la France dans l’Histoire contemporaine.

...

Télécharger :   txt (10.3 Kb)   pdf (52.6 Kb)   docx (15.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club