Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

BTS AG 1er année Culture G devoir 1

Par   •  7 Février 2018  •  994 Mots (4 Pages)  •  98 Vues

Page 1 sur 4

...

ces institutions de la référence pénitentiaires.

4. Comparaison de documents

La délinquance chez les jeunes a beaucoup évolué depuis le XIX et les méthodes pour la traiter aussi.

Ce corpus comporte 3 documents. Le premier est un poème de Jaques Prévert, Chasse A l’Enfant, il est extrait des Paroles et date de 1934 et traite de l’évasion de 55 pupilles à Belle-Ile-en-Mer. Le second document est un article du mensuel « Le Monde Diplomatique », Jeunes délinquants entre éducation et punition écrit par Jaques Bourquin en juin 2002, il traite de l’évolution du rapport éducation-répression. Le dernier document est une critique du film Les vauriens paru dans le magazine « Telerama », écrite par Emmanuelle Bouchez dans le numéro 2959 de septembre 2006. Quelles étaient les différents traitements contre la délinquance et quelles étaient leurs conséquences ? Nous verrons dans un premier temps ce qu’il se passait pour les jeunes en centre spécialisé. Ensuite nous parlerons de l’évolution des conditions dans lesquelles se trouvaient les jeunes en détention.

Les jeunes délinquants qui venaient à se retrouver en maison de redressement n’avait pas la vie facile. Ils étaient d’emblé catalogués comme des voyous, bandits et d’autres termes peu glorieux comme on peut le voir dans le poème de Prévert. En effet ces derniers étaient bien trop souvent victime de mauvais traitement comme des violences physiques, des traitements humiliants ou encore un régime alimentaire infecte comme nous l’indique les documents. Les jeunes sombraient dans la peur et pour certains finirent par s’échapper de la maison de redressement de Belle-Ile comme nous l’indique les deux premiers documents. Des chasses aux enfants étaient alors organisés, Jacques Prévert raconte cela dans son poème présent dans le document 1 Chasse A l’Enfant. Le document 3 va même jusqu’à dire que certains mourraient dans l’indifférence totale.

Au fil du temps le traitement réservé à ses jeunes délinquants évolue. Le document 2 nous explique les différentes évolutions de cela à partir de 1860. A cette époque l’enfermement était un simple châtiment destiné à punir les jeunes et à les exclure de la société. Les jeunes étaient pratiquement traités comme des animaux. A la rencontre du XIX et du XX siècle des premiers travaux psychologiques sur les jeunes voient le jour et le premier tribunal pour enfant est créé mais cela n’aura aucun effet sur les maisons de redressements. Ce n’est que la campagne de presse d’Alexis Danan menée à la suite de l’évasion de Belle-Ile que les choses bougeront nous explique le document 2. Le vagabondage des mineurs est dépénalisé et des mesures d’assistance sont créées. Mais dans le fond cela ne préoccupe guère l’opinion publique.

Les maisons de redressements de l’époque étaient semblables à des prisons actuelles de certains pays peu développés. Les jeunes y étaient traités comme du bétail. Heureusement suite à certains événements et à l’évolution de la société cela à évolué, il ne s’agit plus d’une punition mais d’une éducation.

...

Télécharger :   txt (6.4 Kb)   pdf (45.5 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club