Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Adm 1013 tn2

Par   •  9 Octobre 2017  •  1 380 Mots (6 Pages)  •  483 Vues

Page 1 sur 6

...

des causes du problème

Causes et problèmes de la communication organisationnelle

La communication est l’élément clé de toutes les relations autan personnel que professionnel. Dans le cas de l’usine de câblage électrique, on se rend rapidement compte que les nouveaux quotas de rendement sont mal accueillis, car il y a un problème au niveau du processus de la communication organisationnelle.

Tout d’abord, la communication organisationnelle est un « Processus par lequel l’information circule et s’échange de façon descendante, ascendante et horizontale à travers les structures formelles d’une organisation. » . La communication descendante part du supérieur hiérarchique et se rend aux subordonnés, elle sert à transmettre l’information sur les stratégies, les objectifs, les directives, etc. La communication ascendante, part des subordonnés et se rend aux supérieurs hiérarchiques. Elle sert à transmettre l’information sur les problèmes, les suggestions, les besoins, les résultats, etc,. Finalement, la communication horizontale se fait par les employés du même niveau, et sert à transmettre de l’information sur les problèmes et les besoins et fournit des conseils et une rétroaction. De par ce fait, l’information descendante est déficiente au sein de l’organisation. Aucun membre du personnel n’a été rencontré pour être informé des raisons des changements de rendement. Ce qui engendre de la fausse interprétation de la part de câbleurs. Pour ce qui est la communication ascendante, elle laisse tout autan à désirer. Les câbleurs ne demandent pas d’information, et ne transmettre que le strict nécessaire aux supérieurs. Autrement dit, l’information nécessaire au bon déroulement de l’usine n’est transmise que par fraction, ce qui laisse beaucoup trop de place à de la fausse l’interprétation. Cela occasionne des sentiments d’anxiété, de frustration et d’exploitation de la part des câbleurs. « Moi aussi », révéla Denis qui avait l’habitude de faire preuve de beaucoup de retenue. Mais à mesure qu’il parlait, son visage se convulsait, trahissant ainsi toute son anxiété. »

Deuxièmement, l’entreprise adopte un réseau de communication centralisé nécessitant un groupe d’action parallèle : « leurs membres travaillent indépendamment les uns des autres, mais sont liés par un mécanisme central de coordination. » Les câbleurs font tous la même tâche et travaillent individuellement à l’atteinte des objectifs. C’est le contremaître, Gaston, qui est chargé de transmettre l’information donnée par le directeur, concernant le travail, et ensuite le communique avec les membres du personnel. « …Retourne à l’atelier et pousse-les à travailler davantage. » Le réseau de communication centralisé restreint la communication entre les différents paliers de la hiérarchie et entre les membres du personnel. La direction n’est donc pas au courant des problèmes reliés à la nature des tâches et les employés ne sont pas au courant de ce qui se passe avec les changements. De plus, cela rend difficile de partager les connaissances entre eux.

Ensuite, la capacité d’écouter est primordiale pour que la communication se fasse sans entrave. L’écoute active est une « Façon d’écouter qui aide l’émetteur à exprimer ce qu’il veut vraiment dire. » Malheureusement, le directeur de l’usine fait preuve de fermeture à l’endroit des préoccupations de son contremaître et des ouvriers. « C’est insuffisant, Gaston. Ce nouveau contrat est vital. Si on ne peut le remplir, on devra congédier quelques ouvriers. On a déjà assez de problèmes budgétaires sans cela. Es-tu sûr qu’ils essaient vraiment? . » Suite à la conversation entre le contremaître et le directeur. Gaston, ne se sens pas mieux, car il n’a pas pu s’exprimer et il n’a pas le sentiment d’avoir été écouté. De plus, il ne dispose pas de l’information nécessaire pour améliorer la situation.

Enfin, l’effet de la position hiérarchique est très présent au sein de l’organisation et cela occasionne un dysfonctionnement au niveau de la communication. Le contremaître et le directeur n’ont pas accès à toute l’information nécessaire pour prendre les bonnes décisions. « Oui », répondit Gaston. « Jacques a même essayé un nouveau gabarit que des ingénieurs ont conçu, mais ça n’a pas l’air d’aider. » Le contremaître pense sincèrement que les câbleurs essayent d’augmenter leur cadence pourtant, ce n’est pas le cas. Le manque de confiance des câbleurs envers leurs

...

Télécharger :   txt (9.1 Kb)   pdf (75.1 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club