Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Adm 1013 tn 2

Par   •  13 Décembre 2017  •  3 843 Mots (16 Pages)  •  100 Vues

Page 1 sur 16

...

à Jeanne.» «Elle vit Marie pointer son doigt sur Jeanne et la pousser légèrement». (Extrait du cas conflit chez Burger Mart.)

Émotion sociale

«Émotion fondée sur une information extérieur à l’individu2.»

Les émotions sociales coïncident aux sentiments comme la pitié, l’envie et la jalousie. Marie à une envie folle de suivre son ami Bernard à l’université. Jeanne de son côté détient une bourse pour l’Université et à dernièrement vécu le divorce de ses parents. «Il (Bernard) venait d’être accepté à l’Université de Sherbrooke alors que, pour que sa candidature soit retenue, Marie devait terminer au cégep des cours de mathématiques durant l’été.» «Le divorce de ses parents en était peut être la cause» «Ou encore était-ce parce que Jeanne voulait épater la galerie en affirmant à qui voulait bien l’entendre qu’elle s’apprêtait à entrer à l’Université Laval avec une bourse qui lui permettrait de mener ses études à plein temps.» (Extrait du cas conflit chez Burger Mart.

__________________

1. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.16.

2. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.75.

Motivation au travail

«Ensemble des énergies qui sous-tendent l’orientation, l’intensité et la persistance des efforts qu’un individus consacre à son travail1.»

Après quatre ans de travail dans l’entreprise, Jeanne n’est toujours pas intégré au groupe et elle a toujours eue des problèmes de ponctualité; cela peut ici démontrer un grand manque de motivation de sa part. «Toutefois, elle (Jeanne) n’était pas ponctuelle et ne s’intégrait pas au groupe.» «De toute façon il était clair que Jeanne ne s’intégrait pas au groupe..» (Extrait du cas conflit chez Burger Mart.) Comme il est clairement inscrit dans le cas à deux reprises, très évidentes, l’intégration de Jeanne au groupe n’a jamais été positive

Les attentes

«Dans la théorie des attentes, probabilité, aux yeux de l’individus, que les efforts investis dans l’exécution d’une tâche se traduise par un niveau de rendement donné2.»

Line n’a jamais fait mention de ses idées préconçues sur le fait que Marie pourrait avoir un avenir certain chez Burger Mart «Line espérait que Marie s’inscrive au programme des formation destiné aux cadre de Burger Mart et qu’elle poursuive ses études dans le secteur professionnel du cégep.» (Extrait du cas conflit chez Burger Mart.) Peut-être que si celle-ci avait démontré son intérêt à Marie, cette dernière aurait vue autrement son emploi à cet endroit.

_______________________________

1. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.133.

2. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.145.

Conception de poste et rôle.

«Planification et spécification des tâches inhérentes à un poste, et détermination des conditions dans lesquelles s’accomplissent ces tâches1.»

«Ensemble d’attentes associées à un poste ou à une fonction au sein d’une équipe2.»

Dans l’étude de cas il n’y a aucune mention sur l’accomplissement des tâches et la définition des rôles de Marie et Line. Donc laquelle entre Marie ou Line ou même les deux avait le pouvoir de parler à Jeanne sur ses retards fréquents et sur la friteuse non lavé. «Marie, gérante adjointe de l’équipe de nuit, faisait un excellent travail chez Burger Mart depuis plus de trois ans.» (Extrait du cas conflit chez Burger Mart.) L’extrait choisi nous dit clairement son poste mais aucune définition de ses tâches. Dans une équipe chaque personne doit savoir ce qu’on attend d’eux.

Dynamique de groupe

«Phénomènes psychosociaux qui influent sur les relations personnelles et professionnelles des membres du groupe3»

Le comportement de Marie dernièrement avait changé, l’influence de son comportement et sur son rendement au travail était probablement liés. «Marie était pétillante, épanouie et toujours prête à plaisanter. Mais, depuis quelques temps, elle n’était plus la même, ce qui n’avait pas échappé à Line»

(Extrait du cas conflit chez Burger Mart.)

________________________________

1. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.161.

2. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.254.

3. John R. Schermerhorn, Jr, James G. Hunt, Richard N Osborn, Claire de Billy, comportement humain et organisation, Saint-Laurent, ERPI, 4ième édition, p.226.

Travail d’équipe

«Travail de groupe où les membres mettent leur compétences respectives au service d’un objectif commun1.»

Ici, un léger exemple sur le travail d’équipe après la situation vécue entre Jeanne et Marie démontre malgré tout que l’aspect de travail d’équipe peut-être possible chez Burger Mart. «Il a fallu 30 minutes à l’équipe pour réparer les dégâts après que Line eut renvoyé chez elle les deux protagonistes» (Extrait du cas conflit chez Burger Mart.)

Pouvoir légitime.

«Capacité qu’a un individu d’influer sur le comportement d’autrui en s’appuyant sur l’autorité hiérarchique qu’il détient2.»

En se basant sur la définition même du pouvoir légitime, je peux confirmer que Line ne détient pas le pouvoir sur la totalité de ses employés enfin surtout avec Jeanne. Les événements passés

...

Télécharger :   txt (25.7 Kb)   pdf (72.6 Kb)   docx (23 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club