Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

PDUC Prêt à porter 2015

Par   •  16 Janvier 2018  •  1 691 Mots (7 Pages)  •  151 Vues

Page 1 sur 7

...

: les types de produits qu’elles achètent divergent. La fréquence et le panier d’achat dépendent du statut de la femme. Une femme, étudiante par exemple, dépensera moins qu’une femme salariée.

- Analyse concurrentielle

[pic 11]

[pic 12]

[pic 13]

[pic 14]

PRIX (base pull-over classique)

Environ 22,99€

Environ 59,99€

Environ 29,95€

Environ 29,99€

PRODUIT

Prêt-à-porter Homme/Femme et accessoires

Prêt-à-porter Homme/Femme, lingerie et accessoires

Prêt-à-porter Homme/Femme et accessoires

Prêt-à-porter Homme/Femme et accessoires

PLACE

PROMOTION

Publicité télévisée, panneaux publicitaire,

Site internet.

Site Internet,

Panneaux publicitaires.

Site Internet.

Panneaux publicitaires.

Site internet

- Demande

- Analyse de la demande

- Femmes.

- 80% des femmes estiment que faire du shopping est un plaisir

- 50% des femmes font du shopping une fois par mois (15% une fois par semaine)

- Chez les 15/24 ans le budget vêtement représente 75€ (900€ par an), 42% de ces femmes affirment acheter de manière compulsive

- 35% d’entres elles font du shopping une activité décontractante (se changer les idées, se détendre, passer un moment avec un/des proche(s).

- Hommes.

- Les parents des 15/19 ans investissent par an 700€ dans leur garde-robe alors que le budget annuel des hommes ne dépasse pas 400€ en moyenne

- 51% des 15/29 ans affirment que la crise économique n’a pas freiné leurs habitudes d’achats. (Pour l’autre moitié baisse de 8%) Contrairement aux femmes les hommes ne se préoccupent pas du prix, aussi ils privilégient les marques plus onéreuses (moins attirés par l’éphémère que les femmes) Quand 44% des femmes préfèrent les vêtements de marque, ils sont 65% d’hommes (90% pour les moins de 30 ans). Qu’ils soient étudiants, ou dans la vie active ils se caractérisent par une pluralité de looks, lesquels changent selon l’humeur, le temps…

- Environnement

- Méthode PESTEL

[pic 15]

3- L’analyse interne

- Mon rôle

Je suis une vendeuse polyvalente (caisse, réception, traiter les cartons, service client) et dois donc accueillir, conseiller, accompagner, servir les clients, la boutique est très centrée sur le service client qui doit être irréprochable, chaque client doit être salué, conseillé si besoin et accompagné en cabine d’essayage.

- Composition

La boutique ne permet pas d’accueillir tous les produits ni toutes les divisions que Esprit propose, cependant elle compte une partie homme, une partie femme qui comporte 4 divisions réparties dans différentes zones du magasins : le woman collection, le woman casual, le Bodywear et les accessoires..

- Livraisons

Nous sommes livrés approximativement 1 fois par semaine une vingtaine de cartons, car nous ne fonctionnons pas sur les saisons mais avons une collection par mois.

- Visual merchandising

Chaque lundi, le Visual Merchandiser met en place les livraisons précédente en suivant une « UPDATE » et en installant les éléments de décorations reçu du mois (UPDATE = feuillet téléchargé sur l’ordinateur du bureau pour chaque mois comprenant les techniques de merchandising a appliquer pour la collection, les techniques de pliages, le placement de chaque article etc.)

- Analyse de la Clientèle

La clientèle ESPRIT est en générale entre 35/55ans, cependant la boutique de Bègles a rajeunie la clientèle avec une majorité de 25/45ans, la clientèle Esprit est une clientèle majoritairement fidèle, depuis la fermeture du Esprit de Bordeaux Lac et de Saint Médard-en-Jalles, le magasin de Bègles a récupéré beaucoup de clients fidèles.

- Performances de l’uc :

[pic 16]

[pic 17]

[pic 18]

- SWOT

Forces

Opportunités

- Qualité des produits

- Service client

- Gamme importante

- Nouvelle collection chaque mois

- Nombreuses divisions

Faiblesses

Menaces

- Image trop vieille

- Communication

- Evolution du e-commerce

Problématique dégagée :

Comment optimiser les performances de l’unité commerciale pour 2015 ?

On constate, d’après les analyses ci-dessus que certaines divisions de l’enseigne ne fonctionne pas comme prévue : le BODYWEAR et le WOMAN COLLECTION réalise moins de 40% de réalisation de l’objectif.

De

...

Télécharger :   txt (12.4 Kb)   pdf (66.5 Kb)   docx (21 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club