Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse du marché de l'esthétique

Par   •  21 Septembre 2017  •  1 286 Mots (6 Pages)  •  214 Vues

Page 1 sur 6

...

En effet l’apparition de l’épilation à la lumière pulsée entraine un débat important sur ce que les esthéticiennes ont le droit de pratiquer ou pas dan leur institut. L’arrêté de 1962 vient préciser que « tout mode d’épilation est un acte médical, sauf l’épilation à la pince ou à la cire » ce qui fait rentrer l’esthétique dans le domaine médical et peut rendre, selon certains tribunaux cette l’épilation à la lumière pulsée illégale.

De plus, l’apparition possible du système Medicare en France entrainerait l’éventualité d’un remboursement de certains soins esthétiques qui pourraient être alors considéré comme des soins médicaux.

Les relations entre les professionnels de l’esthétiques et les usagers souvent complexes entrainent une judiciarisation de la profession qui met en péril certaines décisions. Ce qui est alimenté par une réglementation importante du monde de l’esthétique interdisant certains mots dans le langage esthétique ou certaines pratique jugées médicales et non appropriées.

Enfin la crise et les nouveaux modes de consommations mettent à mal le marché du fait de l’apparition des produits utilisables à domicile ou du petit électroménager mis à disposition des particuliers.

Fragilisé par un contexte économique et juridique peu favorable et des pressions concurrentielles de la part des professionnels et des professions connexes, le secteur reste malgré tout risqué.

Mais il existe des menaces qu’il faut malgré tout prendre en considération telles que l’IPL, arrêté de 1962, le Medicare, la judiciarisation, la réalisation de soins en autonomie, la densification réglementaire…

En effet l’apparition de l’épilation à la lumière pulsée entraine un débat important sur ce que les esthéticiennes ont le droit de pratiquer ou pas dans leur institut. L’arrêté de 1962 vient préciser que « tout mode d’épilation est un acte médical, sauf l’épilation à la pince ou à la cire » ce qui fait rentrer l’esthétique dans le domaine médical et peut rendre, selon certains tribunaux cette l’épilation à la lumière pulsée illégale.

De plus, l’apparition possible du système Medicare en France entrainerait l’éventualité d’un remboursement de certains soins esthétiques qui pourraient être alors considéré comme des soins médicaux.

Les relations entre les professionnels de l’esthétiques et les usagers souvent complexes entrainent une judiciarisation de la profession qui met en péril certaines décisions. Ce qui est alimenté par une réglementation importante du monde de l’esthétique interdisant certains mots dans le langage esthétique ou certaines pratique jugées médicales et non appropriées.

Enfin la crise et les nouveaux modes de consommations mettent à mal le marché du fait de l’apparition des produits utilisables à domicile ou du petit électroménager mis à disposition des particuliers.

Fragilisé par un contexte économique et juridique peu favorable et des pressions concurrentielles de la part des professionnels et des professions connexes, le secteur reste malgré tout risqué.

...

Télécharger :   txt (8.6 Kb)   pdf (77.5 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club