Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La communication et ses acteurs D2

Par   •  26 Juillet 2017  •  935 Mots (4 Pages)  •  107 Vues

Page 1 sur 4

...

3. Éléments de réponse

Pour les publicitaires, la famille est une cible de choix mais elle se doit d’être à la pointe de ses mutations pour mieux la

rendre captive.

Si parfois, elle est un miroir déformant et réducteur, elle reste dans la plupart des cas un miroir assez fidèle. Son but est

de créer une identification pour fédérer les consommateurs.

Nous verrons tout d’abord les annonceurs qui reproduisent un schéma traditionnel de famille fondé sur un père

héroïque, une parfaite maîtresse de maison et des enfants espiègles mais obéissants, puis ceux qui se positionnent

comme plus progressistes.

Tout d’abord, Blédina dédramatise l’angoisse de l’arrivée d’un bébé et admet que l’instinct maternel n’est pas une

évidence mais qu’en est-il du père ? La marque rate donc la parité parentale.

Puis, Du pareil au même qui participe au stéréotype de l’homme incapable de lire une taille et d’assortir des vêtements.

La marque a donc envisagé une signalétique qui leur est destinée. Elle les infantilise à l’heure où ils s’impliquent de

plus en plus dans les tâches ménagères et éducatives.

Et enfin, Cyrillus ou Aigle photographie des familles unies voire uniformes, hétérosexuelles, blanches, allant des

grands-parents aux petits enfants pour véhiculer que la marque est une valeur sûre comme la famille traditionnelle,

nucléaire.

En revanche, Comptoir des cotonniers se veut plus moderne en nous montrant une mère et une fille consensuelles sur le

choix des vêtements mais sans aborder le thème du conflit des générations.

Cependant, d’autres annonceurs ont fait le choix d’être plus en accord et en harmonie avec les familles d’aujourd’hui,

recomposées, homoparentales, monoparentales, mixtes.

La marque la plus progressiste a été ERAM avec sa campagne « la famille c’est sacré», où elle choisit de faire parler

l’enfant : « Comme disent mes deux mamans.. » ; « Comme disent ma maman et son petite copain qui a l’âge d’être

mon grand frère» ; « Comme disent ma maman, mon papa et la troisième femme de mon papa »…la famille c’est sacré.

Ou bien Renault nous expliquant comment devenir tolérant au volant d’une Twingo. On peut croiser son père déguisé

en femme devant une discothèque et lui demander tout simplement de vous faire rentrer. Ou découvrir que sa fille est

strip-teaseuse et se réjouir qu’elle ait enfin trouvé du travail. 29K11CTPA0214X-V0 LA COMMUNICATION ET SES ACTEURS 3x

Si certains annonceurs communiquent sur des schémas de familles traditionnelles et conservatrices, d’autres font la

place à une entité plus représentative des familles actuelles.

Il s’agit de campagnes optimistes qui misent sur une grande ouverture d’esprit et sur l’acceptation de l’être humain dans

toute sa complexité.

...

Télécharger :   txt (6.4 Kb)   pdf (50.1 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club