Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

En quoi les poèmes du corpus proposent-ils une vision critique de la société ?

Par   •  21 Août 2018  •  1 205 Mots (5 Pages)  •  140 Vues

Page 1 sur 5

...

l. 6, “commodes” l.4, “coiffure” l.9 et “bonnet de nuit” l.6. Aussi, dans les lettres nous constatons le champs lexical de la mode avec “coiffures” l6, “casques” l.6, “couture” l.6. A la ligne 11 nous remarquons une rime suffisante avec “matière” et “affaire”, cela permet d’accentuer le fait que si quelqu’un se permet de porter une matière qui ne suit pas la mode, cette personne sera critiquée et victime d’une affaire judiciaire. Dans l’oeuvre de Molière, cet auteur a décidé d’employer des propos péjoratifs qu’il met en avant grâce à des comparaisons et des métaphores telles que “ font ressembler à des pigeons pattus” v.18 ou “comme en des entraves” l.19, cela a pour but de rabaisser et de satiriser le monde de la mode. De plus, il emploie aussi le champs lexical des vêtements avec “ vêtir” v.2, “petits chaux” v.9, “petits pourpoints” v.13, “grands collets” v.14, “manches” v. 15, “cotillons” v.16 et “grands canons” v.19. Enfin, les personnages emploient des modélisateurs comme par exemple “empressement” v.29 et “obstinément” l.36, ceux-ci ont pour objectif d’intensifier le propos qui le suit mais également de permettre au personnage de donner son opinion. Dans l’oeuvre de Madame de Sévigné, nous pouvons remarquer le champ lexical des affaires avec “affaires” l. 1 et 11, “entreprise” l.2, “couté” l.4, “conquêtes” l.5. Elle nous montre donc que le monde de la mode est très important dans le monde des affaires car il est considéré comme “la plus grande affaire qui soit à la Cour” l.1.

Enfin, le monde de la mode est soumis a une dérision permanente. Molière dans son oeuvre emploie des termes péjoratifs qui sont de serbes ou des noms tels que “petits” v.9, “débiles” v.10, “offusque” v.12, “sottises” v.24. Sganarelle parle dans un langage presque familier lorsqu’il aborde le sujet de la mode, par exemple il confronte des éléments tels que “souliers mignons” vers 17 ou “pigeons pattus” vers 18. a travers ce dialogue, il élabore un portrait péjoratif des tenues et accessoires vestimentaires. Concernant Madame de Sévigné qui elle critique le fait de changer de style de coiffure, on constate a la ligne 6 et 7 la repetiton du mot “plus” montre que ce qui existait avant a change et que les coiffes ont de nouvelles formes et de nouvelles tailles “trois quartiers moins hautes que l’ordinaire” l.18. Tous ces procédés montrent que Molière et Madame de Sevigne emploi des propos péjoratifs pour parler de la mode de leur époque

Au terme de notre étude, nous avons pu constater que chacun de ces textes que ce soit la lettre, la mémoire ou la pièce de théâtre, nous propose une critique de la bourgeoisie, du pouvoir et de la mode. Le texte qui propose un véritable débat sur le monde de la mode est celui de Molière car on remarque une opposition entre les avis des deux frères, qui sont totalement différents.

...

Télécharger :   txt (7.4 Kb)   pdf (44.9 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club