Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les 6 questions d’examen de la pensée économique

Par   •  7 Décembre 2018  •  4 126 Mots (17 Pages)  •  134 Vues

Page 1 sur 17

...

Pour les néoclassiques c’est la flexibilité des salaires qui permet d’atteindre le plein emploi. Le problème des débouchés ne se pose pas puisqu’on peut démontrer que dans les hypothèses de la concurrence pure et parfaite, l’équilibre des marchés est automatique, Léon Walras va montrer que les équilibres des différents marchés s’accompagnent d’un équilibre général entre l’offre et la demande, les comportements individualisés du consommateur et du producteur sont coupés de tout contexte social et historique.

L’approche fondamentalement microéconomique s’inscrit dans un programme de richesse ayant pour objectif de construire une théorie générale. L’équilibre ou optimum des producteurs correspond à l’égalité entre le taux marginal de substitution technique et le rapport des prix des facteurs de production. Les fonds d’offre et de demandes individuelles sont formés à partir des prix imposés par le marché mais ces prix sont eux-mêmes le résultat de la confrontation de l’offre et de la demande de tous les producteurs et tous les consommateurs. La réalisation de l’équilibre suppose la présence d’un intermédiaire qui centralise les offres et les demandes individuelles et qui conduit le processus de tâtonnement vers l’équilibre une fois les prix fixés, l’échange peut avoir lieu.

La pensée Keynésienne emprunte le chemin déjà tracé de Malthus et Jean de Sismondi qui ont évoqué l’idée d’une priorité de la demande sur l’offre contrairement à la loi de Say à l’origine du circuit, il y a des producteurs qui vont décider de leur niveau d’activité, la priorité est bien celle de la demande particulière.

« L’analyse de Keynes » est une analyse à court terme qui énonce le principe de la demande effective. La décision est prise en comparant les coûts et les recettes anticipées, il n’y a donc aucune raison pour que le niveau de production touche au

plein emploi de la main d’oeuvre, il faut alors voir comment cette production rencontre de la demande résultant des comportements d’agents. Cette présentation montre bien qu’il s’agit d’une analyse de circuit et non pas du marché. Les prix ne sont pas directement le résultat de confrontation de l’offre et la demande des produits et services. Même si pour Keynes, il est clair que des décalages durables entre l’offre et la demande de produits entraineront des ajustements structurels, il n’y a pas d’équilibre automatique encore moins monétaire, peut être insuffisant pour absorber l’offre qui serait rentable, ainsi la régularisation conjoncturelle pose problème d’où la nécessité de l’intervention de l’Etat par 2 actions, une sur la consommation et l’autre sur l’investissement, c’est ce qu’on appelle la politique de la demande.

Conclusion :

On voit donc à quel point les positions sur la politique de l’offre et de la demande conduisent à des visions diamétralement opposées de la société, et on comprend que la politique de l’offre et de la demande n’ait jamais été un débat purement intellectuel et désincarné, mais qu’elle a toujours représenté un enjeu politique et idéologique majeur.

Le salaire

Introduction :

A travers ce cours gourmant, j’ai pu apaisé ma famine pour le manque que j’avais en matière d’histoire économique qui avait été l’axe de notre apprentissage et le régale intellectuelle qu’on avait eu le plaisir de partager.

Cependant le salaire est un (une petite définition du salaire)

On peut dire que la question de la théorie du salaire est à la fois très simple et extraordinairement compliquée. En revanche, je voudrais éclairer au mieux les principales oppositions en matière de théorie de salaire et leurs implications.

Développement :

La pensée Classique a considérablement contribué au développement de la science économique au niveau de la théorie de la valeur et de la répartition des revenus et au niveau de la croissance économique.

Adam Smith et David Ricardo sont les défenseurs d’une distinction fondamentale entre valeur d’usage (l’utilité d’un produit est préalable à sa production économique) et valeur d’échange (faculté d’une marchandise à être échangée contre une autre marchandise dont la mesure va être le coût du travail).

Les Classiques vont utiliser la classe sociale pour expliquer cette problématique de la valeur, qui est le travail et ils ont distingués 3 classes rémunérées par 3 types de revenus.

Salaire :

C’est la rémunération des travailleurs, il est déterminé par le minimum vital, en d’autre terme, la théorie du salaire s’établit au niveau nécessaire pour assurer la survie du travailleur, c’est un salaire de subsistance.

les Classiques distinguent entre 2 types de salaire :

Salaire naturel qui permet d’assurer le minimum vital du travailleur, qui lui permet de vivre et de se reproduire, il assure le panier de premières nécessités.

Salaire courant (SC) : Déterminé par le jeu de l’offre et de la demande sur le marché, à long terme, le SN et le SC ont tendance à se rapprocher.

Ainsi que Les rentes foncières : C’est le revenu des propriétaires fonciers. Chez les Classiques, la rente est attribuée à 2 conceptions :

Adam Smith : Pour lui chaque propriétaire foncier a le droit à une partie du revenu national sous forme d’une rente quel que soit la nature de la terre . Les propriétaires fonciers ont le droit à une rente absolue.

Selon David Ricardo, les propriétaires fonciers n’ont pas directement le droit à la rente « Ce sont des parasites qui vivent au détriment des autres ». Pour lui toutes les terres n’ayant pas la même fertilité, ne sont pas cultivées en même temps mais progressivement, d’abords les meilleurs puis les autres.

Une augmentation de la population permet de cultiver des terres hors les moins en moins fertiles, à ce niveau la rente est élevée pour les premiers fonciers et moins élevée pour les deuxièmes et de moins en moins élevée pour les autres.

Dans la pensée Classique, le profit constitue le revenu résiduel, c’est le revenu des propriétaires fonciers. cependant avec une rente élevée, le profit a tendance de diminution de la croissance, c’est ce qui va mener l’économie vers

...

Télécharger :   txt (27 Kb)   pdf (74.4 Kb)   docx (25.1 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club