Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture analytique n°4 : Supplément au voyage de Bougainville

Par   •  6 Août 2017  •  1 094 Mots (5 Pages)  •  94 Vues

Page 1 sur 5

...

" l'homme naturel est le plus fort '' Dans cette phrase on a une hyperbole '' plus '' ainsi qu'un present de verité génèrale '' est '' qui confirme et insiste sur le fait que la nature est au dessus de tout.

- Tout au long de l'extrait , on a un retour au naturel inevitable . Ceci est visible à la ligne 34 par exemple " Cependant " qui vient juste aprés une phrase concernant l'homme arificiel et donc on a une rupture avec ce dernier , C'est aussi visible à la ligne 34 : le verbe '' ramener '' et la phrase nominal " première simplicité" qui prouve donc et confirme que la nature est décrite dans cet extrait comme l'aspect premier de l'homme , le seul qui est vrai.

- Les interjections '' Que '' ligne 18 ou '' Combien '' ligne 20 ainsi que les points d'exclamations à la ligne 19-20 montre bel est bien que tout le long de l'extrait , la confirmation de la thése est présente .

- à la ligne 23 , on rajoute à l'homme naturel un homme artificiel , mais d'apres diderot , celui ci se suffisait déjà à lui meme . C'est donc l'éloge de l'homme naturel et le blame de l'homme materialisé et artificiel . Tout ceci confirme donc la thése énoncée auparavant.

Diderot commence son extrait par '' Combien nous somme loin de la nature et du bonheur '' l'extrait commence par une phrase ou diderot annonce sa thése d'une facon ou elle n'est plus discutable . C'est un postulat qu'il nous fait ici et il presente son point de vue comme si c'etait quelque chose à admettre.

II ) une contradition frappante entre nature et culture

1 ) la culture créatrice d'un home emplit d'artifices et de matérialisme

2 ) l'homme tourmenté et divisé par les lois de la nature et de la culture

Conclusion

A l’issue de notre analyse, il nous apparait clairement que A et b sont d’accord sur un fait, les lois de la natures sont les que les hommes devraient suivre pour s’éloigner du vice et de la misère, alors que les lois représentatives de la culture qui régissent le monde matérialiste des européens ne fait que divisé les hommes, les rendant plus faibles au lieu de les renforcées, les éloignant de la paix et les plongeants dans les tourments. B utilise un discours à l’argumentation forte, confirmé par A.

Nous pouvons rapprocher ce texte avec l’essaie de Nancy Huston, l’espèce fabulatrice, ou cette écrivain expose sa réflexion sur le fait que tout ce qui est signe de notre « évolution » et notamment celle des occidentaux, n’est que mensonges et fabulations et est peut être plus néfaste pour l’homme que la nature à l’état brut.

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (46 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club