Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les diversités culturelles sont-elles un obstacle à l'unité du genre humain ?

Par   •  22 Octobre 2018  •  1 181 Mots (5 Pages)  •  210 Vues

Page 1 sur 5

...

des Philippines, il exhortait les Européens à partir et annexer nouveaux territoires et aider les populations indigènes à devenir civiles. L’idée derrière le poème était que le modèle européen de civilisation était supérieure à celui des indigènes et que la civilisation et la technologie occidentale étaient un cadeau aux peuples colonisés.

Face à ces tendances de rejet et de condamnation de diversités culturelles, on se demande si l’unité du genre humain pourrait s’opposer à la division entre peuples ou, au contraire, ne pas être compatible avec le respect des différences culturelles.

En effet, si elle correspond à une réalité unique qui abolit toutes différences culturelles, elle ne peut que conduire à une destruction et à une homologation des différences culturelles au profit d’un modèle unique, qui anéantit la richesse d’odeurs, aliments, gestes, langues, traditions et lieux typiques à chaque culture.

L’exemple des langues est révélateur à ce propos, en effet on assiste à une disparition de nombreux langues et dialectes au bénéfice de la langue anglaise qui s’impose au niveau mondiale. Ce phénomène est visible surtout dans les domaines technologique et informatique où l’emploi d’ anglicismes se multiplie, en envahissant les vocabulaires des autres langues.

Si, au contraire, on conçoit l’unité comme caractère de ce qui est considéré comme formant un tout dont les diverses partie concourent à constituer un ensemble indivisible, on aboutit à une préservation des expressions culturelles lesquelles seront intégrées sous un modèle unique formé de sous-unités. Un exemple à cet égard est la création d’un réseau de villes interculturelles nommé "ecopolis" qui s’engagent à adopter une stratégie interculturelle en matière de politique pour le système scolaire, gestion des espaces urbains, politiques d’accueil, médiation culturelle et relations avec les médias. Ce réseau a été fondé par 9 villes européens: Berlin Neukölln (Allemagne), Izhevsk (Russie), Lublin (Pologne), Lion (France), Melitopol (Ukraine) Neuchâtel (Suisse), Patras (Grèce), and Subotica (Serbie), et pour l’Italie (Reggio Emilia). Aujourd’hui il est devenu plus globale, avec l’annexion de 80 villes entre lesquelles on compte l’adhésion de 21 villes italiennes. La philosophie adoptée prévoit la reconnaissance du valeur positif de la diversité et la la mise en œuvre d’une stratégie pour l’interculturalité dans divers domaines, soit-il politique, ou urbanistique ou scolaire. Cette stratégie vise, au moyen d’une collaboration à long terme, à développer la culture sociale et l’immense potentiel économique des villes et à en améliorer les conditions environnementales. Les opportunités offertes par ce projet sont deux en particulier: l’apprentissage des participants de modalités alternatives d’organisation à travers les expériences et les pratiques des autres villes membres, et une évaluation du progrès de chaque ville, dans les temps et par rapport aux autres, par un "index d’interculturalité".

Dans ce contexte, on voit comment la diversité culturelle ne correspond pas à une simple manifestation d’une pluralité de cultures qui diffèrent les unes des autres pour leur origine géographique, socioculturelle ou religieuse, mais comme elle est au contraire un caractère distinctif et nécessaire du genre humain. A ce sujet, c’est le Directeur général de l’Unesco, Koichiro Matsuura, établit un parallèle avec la diversité biologique: au même titre que la biodiversité est nécessaire à l’équilibre de la nature, la diversité culturelle est nécessaire au genre humain. En effet, il affirme que « la diversité est impératif éthique, inséparable du respect de la dignité de la personne humaine ». Cet aspect de la diversité, trop souvent négligé, constitue une ressource contre l’uniformisation et l’homologation.

Ces phénomènes s’inscrivent dans un contexte marqué par une mondialisation croissante et des progrès techniques plus rapides, qui ont accéléré les mutations structurelles dans l’économie.

...

Télécharger :   txt (8.2 Kb)   pdf (51.2 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club