Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Indidences du handicap

Par   •  30 Août 2021  •  TD  •  1 558 Mots (7 Pages)  •  13 Vues

Page 1 sur 7

INCIDENCES DU HANDICAP

NOTIONS DE DEFICIENCE, D’INCAPACITE, DE DESAVANTAGE

[pic 1]

Identifier, la déficience, l’incapacité et le désavantage dans les situations suivantes :

[pic 2]

[pic 3]

LES INCIDENCES DES HANDICAPS SUR LA VIE QUOTIDIENNE, SOCIALE, ET DANS LES ACTIVITES D’APPRENTISSAGE

[pic 4]

Situation 1 : Mélanie, 7 ans, vient d’entrer au CE1. Le professeur des écoles lui demande de lire un texte. La lecture est hachée, hésitante, incompréhensible. L’enseignant, en accord avec les parents, demande un bilan qui révèle une dyslexie importante.

Situation 2 : Mme Clément, mère de Baptiste, polyhandicapé, raconte à sa sœur les problèmes qu’elle a eu ces derniers temps : « On a tellement utilisé la voiture pour faire les trajets afin d’aller voir Baptiste au centre de rééducation que le moteur est mort, c’est la catastrophe de fin d’année. L’argent a fondu littéralement, ne serait-ce que pour l’achat d’une nouvelle voiture et de l’appareillage nécessaire à Baptiste dans ces déplacements. »[pic 5]

Situation 3 : Valentin est sourd de naissance. Il ne peut être appareillé. Son développement intellectuel, affectif, professionnel et social, est problématique. L’impossibilité d’apprendre à parler correctement rend le risque d’exclusion encore plus important. Bien souvent, il se crée un monde à part, comme les sourds qui, comme lui, ne peuvent communiquer que par des signes, et n’ont aucun autre moyen de communiquer avec le reste de la société.[pic 6]

Situation 4 : Paul, 32 ans est paraplégique suite à un accident de moto. Après une longue rééducation, il rentre chez lui. Mais il constate que la salle de bains n’est plus adaptée et qu’il ne peut plus prendre de douche seul. Dans la cuisine, la plupart des outils sont inaccessibles, y compris l’évier. L’encadrement des portes est trop étroit pour laisser le passage à son fauteuil.[pic 7]

[pic 8] [pic 9][pic 10]S[pic 11]ituation 5 : Justin, 12 ans, est atteint de la myopathie de Duchenne*. Son fauteuil roulant électrique et sa chienne Alpha lui permettent d’avoir une certaine autonomie. Mais parfois, il se sent triste de ne pas pouvoir suivre ses copains au foot : « Être toujours spectateur aux matchs, c’est dur ! »[pic 12]

*Myopathie de Duchenne : maladie génétique caractérisée par une perte progressive de la force musculaire et des insuffisances respiratoires ou cardiaques.

Situation 6 : « Mon handicap est dû à un accouchement difficile, il est présent depuis ma naissance : je suis infirme moteur cérébral. J’ai des difficultés à commander mes jambes, qui ne se plient pas facilement. Mon bras gauche est également paralysé et j’ai des pertes d’équilibre […]. Il faut vraiment prendre du temps pour m’expliquer. Ça a été la même chose pour le permis de conduire. J’ai pris pas mal de leçons de conduite pour mémoriser, apprendre. Mais le moniteur a compris qu’une fois que je sais, je garde mes acquis. »[pic 13]

Situation 7 : Depuis 2 ans, Marie, 32 ans, est handicapée suite ç un accident vasculaire cérébral (AVC) qui lui a laissé de graves séquelles. Avant son AVC, Marie était dynamique et sociable, aujourd’hui, elle reste installée dans son fauteuil, fait quelques pas avec difficultés, ne peut pas se doucher seule et a besoin de l’intervention d’une tierce personne pour lui préparer ses repas, et l’accompagner dans les gestes de la vie quotidienne. Le syndrome dépressif qui l’affecte l’empêche de sortir, « elle n’a plus de désir, elle ne veut même[pic 14]

Situation 8 : M. et Mme Jules ont un fils déficient moteur. Mme Jules a dû s’arrêter de travailler pour s’occuper de son fils. Il n’y a plus qu’un seul salaire pour toute la famille. Le handicap de leur enfant a également perturbé le projet de carrière professionnelle de M. Jules. Il a refusé une mutation à l’étranger car son fils n’aurait pas pu y suivre sa rééducation.[pic 15]

Situation 9 : Antoine, 80 ans : « Le train, je le pratique une fois tous les deux mois quand je vais voir mes petits-enfants. C’est sûr qu’à mon âge on a fini de grandir, je rapetisse plutôt. Les guichetiers sont très gentils mais leur guérite est faite de telle façon que je ne parviens pas à entendre correctement les informations qu’ils me donnent ; pas plus à lire les panneaux indicateurs qu’ils me signalent. »[pic 16]

Classer chaque situation en fonction de son incidence sur la vie quotidienne, sur la vie sociale, dans les activités d’apprentissage. Complétez le tableau.

Incidences

N° des situations

1

2

3

4

5

6

7

8

9

Sur la vie quotidienne

Sur la vie sociale

Dans les activités d’apprentissage

LES REACTIONS FACE AU HANDICAP

A l’aide des situations suivantes, relevez et classez les réactions face au handicap :

  • De la personne en situation de handicap :

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

...

Télécharger :   txt (13.2 Kb)   pdf (723.4 Kb)   docx (715.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club