Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Tableau de bord macroéconomique.

Par   •  31 Mars 2018  •  1 812 Mots (8 Pages)  •  115 Vues

Page 1 sur 8

...

[pic 4]

La France au deuxième semestre 2015 :

Indicateurs

Pourcentages

Sources

Taux d’inflation

0,3%

banque-france.fr

Taux de chômage

10,3%

banque-france.fr

Taux de croissance

1,2%

banque-france.fr /Unedic

Taux de couverture

90,8%

banque-france.fr

[pic 5]

Les prévisions de la France pour 2016 :

Indicateurs

Pourcentages

Sources

Taux d’inflation

1,4%

banque-france.fr

Taux de chômage

10,1%

banque-france.fr

Taux de croissance

1,5%

Unedic

Taux de couverture

91,6%

Unedic

[pic 6]

Il existe des relations entre ces agrégats. Le chômage et l’inflation sont directement liés, si le taux d’inflation est élevé alors le taux de chômage sera faible et inversement. Cette relation est expliquée par la courbe de Phillips. Il existe ensuite la relation entre le chômage et la croissance économique, donc plus la croissance est forte et plus le chômage baisse, c’est la loi d’Okun). Ces différentes relations varient dans le temps. Elles ne sont donc pas stables au cours du temps.

La France depuis quelques années a des difficultés pour se sorti de la situation dans laquelle la crise économique la mise. Petit à petit les dirigeants français ont réussi à améliorer la situation de la France. Mais nous sommes encore loin d’être sortis de cette situation. L’objectif principal que les dirigeants français essayent d’atteindre est la réduction du chômage, même si depuis 2012 il n’a cessés d’augmenté. Cette attention particulière pourrait permettre de réduire le taux de chômage en France mais cela se ferai au détriment de l’inflation. Donc en 2016 une réduction du taux de chômage pourrait être possible mais cette diminution générera de l’inflation. Cette diminution du taux de chômage sera possible que s’il y a une augmentation de la croissance, qui permettra aux entreprises de produire plus, donc d’avoir besoin de mains d’œuvre et donc par extension d’embaucher. S’il y a une augmentation de la production française, les importations pourrait diminuer aux profits des exportations. Et cela permettrai de réduire, faiblement, le déficit de l’Etat. Pour 2016 il pourrait donc avoir une augmentation de la croissance, qui diminuerai le taux de chômage mais qui génèrerai de l’inflation tout en réduisant le solde négatif du commerce extérieur.

Le cas de l’entreprise TOTAL :

TOTAL ou TOTAL SA est une entreprise pétrolière privé faisant partie des « supermajors » : c'est-à-dire des six plus grosses entreprises pétrolières mondiale avec ExxonMobil, Shell, Chevron, BP et ConocoPhillips.

Cette entreprise française fut créée en 1924 par Ernest Mercier. Présent dans plus de cent trente pays, Total et la première compagnie pétrolière française car elle emplois plus de 100 000 collaborateurs. Elle a réalisé un chiffre d’affaire de 236 122 millions de dollars en 2014 selon le site internet total.com.

Elle est présente sur plusieurs marchés mais nous nous intéresserons à son produit principal : le pétrole. Pour Total, le pétrole est l’activité principale, donc celle qui permet de réaliser le plus de chiffre d’affaire. Pour illustrer cela nous pouvons voir que chez Total, l’exploitation de pétrole représentait 60% des activités en 2005 et que le raffinage représentait 25% du chiffre d’affaire. Les 15% restant sont occupés par la chimie.

Le groupe Total est placé sur un secteur porteur car la population mondiale ne cesse d’augmenter et les modes de vie des pays en voie de développement se modifient pour adopter celui des pays déjà développés, donc de nouvelles demandes de pétroles vont voir le jour dans les années à venir.

Cette demande se fait par les particuliers donc les ménages mais aussi par les entreprises, cela permet de pouvoir toucher plus de monde. De plus Total ne se contente pas d’avoir qu’une seule marque pour sa distribution, pour les particuliers elle met à disposition son produit dans les enseignes Total Access, Total, Elf et Elan et dans l’enseigne AS24 pour les camions poids-lourd donc pour les entreprises.

Total est mit en concurrence avec les raffineurs mondiaux, donc ses principaux concurrents sont avec ExxonMobil, Shell, Chevron, BP et ConocoPhillips. La concurrence est difficile pour Total, elle doit donc trouver un moyen de se différencier de ses concurrents. Pour cela le groupe a décidé de se mettre un objectif écologique comme nous pouvons le voir sur leur site internet où nous pouvons lire « Total, une compagnie mondiale de l’énergie qui a des valeurs ». Il y est détaillé à la suite de ça que le groupe Total a pour objectifs de produire, mais produire le plus proprement possible. Afin de respecter cela Total s’est intéressé au secteur des énergies renouvelables est surtout à l’énergie solaire en étant propriétaire des firmes SUNPOWER et TENESOL. Mais Total ne se détourne pas de son objectif principal qui est de faire des profits, pour cela l’entreprise s’est implanté dans plusieurs pays afin de produire le plus efficacement possible, c'est-à-dire qu’elle préfère se situer à des endroits différents plutôt que de rassembler ses lieux de production pour limiter les pénuries sur un pays si plusieurs exploitants

...

Télécharger :   txt (12.4 Kb)   pdf (60.4 Kb)   docx (19.1 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club