Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le circuit économique et les agents économiques

Par   •  18 Novembre 2018  •  2 318 Mots (10 Pages)  •  134 Vues

Page 1 sur 10

...

( relation de troc)

b) Le circuit économique simplifié composé de flux réels et monétaires

Il s’agit là de la représentation du circuit simplifié de flux réels et monétaires par AGENTS . Les économies contemporaines sont toutes des économies d’échange monétaires , c’est a dire au sein desquelles les échanges marchandises contre marchandises sont substitués dés échanges monnaies contre marchandises .

De 2 flux , tous les 2 réels , la représentation du circuit passe a 4 flux , 2 réels et 2 monétaires. A l’échange M-M , est substitué M-A-M ( marchandise contre argent contre marchandise ) . Ce cycle se poursuit à l’infini et devient alors M-A-M-A-M-A-… a partir de cette dernière séquence apparait un nouveau cycle ; A-M-A-M-A-M… qui signifie que la monnaie permet d’acheter des marchandises qui peuvent être revendus . Si ces derniers sont revendus plus cher soit A’ -(moins ) A représenté le profit . Le cycle A-M-A’ correspond donc au cycle d’exploitation .

la représentation du circuit économique simplifié compose de flux réels et monétaires composés par des agents .

c) la représentation du circuit économique par fonction

Fonction de production va donner lieu a des revenus ( REVENUS DU TRAVAIL ET/OU REVENU DU CAPITAL) . Ces derniers vont donner lieu a des dépenses à travers la consommation , et ces dépenses vont alimenter la production .

RT. RC

REVENUS (Y)

DEPENSES (D)

Consommation

Ce circuit décrit le processus par lequel la production est mise en oeuvre afin d’être vendu , et sa réalisation donne lieu a la distribution de revenus, destinés a être dépenser , afin d’acheter des biens et services produits . Ce circuit illustre sur 2éléments essentiel

-l’importance clé de la production dans l’économie, car cette fonction est le point de départ de l’activité économique . Au début du 19ème , jean-Baptiste Say avait déjà décrit ce circuit à travers ce que l’on appelle aujourd’hui la loi de SAY : «  l’offre crée sa propre demande »

-ce circuit fait apparaitre le concept d’équilibre économique , c’est à dire que le circuit est bouclé ; si on a l’égalité : PRODUCTION=REVENUS=DEPENSES

2) le circuit économique complexe

a) le circuit économique complexe par fonctions avec présence d’épargne et d’investissements

Tous les revenus ne sont pas dépenser. Il existe des fuites hors circuit, c’est a dire du pouvoir d’achat inutilisé qui ne circule plus ou qui ne circule pas dans l’économie. ( thésaurisation)

Parmi l’ensemble des fuites existantes , la fuite principale est l’épargne . L’essentiel de l’épargne est , en fait , réinjecter dans le circuit économique lorsqu’elle est prêter par les banques . L’épargne sera réinjecter dans le circuit productif sous 2 formes :

L’achat de biens et de service par les ménages ( l’épargne est ici considéré comme une consommation différé)

L’achat de biens d’équipement par les entreprises , c’est a dire l’investissement.

Ce circuit est bouclé a condition d’avoir : PRODUCTION = REVENUS =DEPENSES soit , EPARGNE =INVESTISSEMENTS . Le revenu est pour une part utilisé a l’achat de biens de consommation et pour une autre part conservé sous forme d’épargne , soit Y= S + C , et , D= C + I . L’égalisation des pôles du circuit , condition du bouclage du circuit, conduit alors a l’égalité entre l’investissement et l’épargne , c’est a dire entre les fuites et les injections .

L’analyse économique montre que 2 processus d’égalisation de l’épargne et de l’investissement existe :

- l’épargne crée l’investissement : chez les économistes libéraux classiques ( depuis Adam Smith , jusqu’a Friedman), on ne peut investir que si il existe de l’épargne préalablement disponible. C’est donc l’épargne qui finance l’investissement et les politiques économiques ( Etat ) doivent stimulées l’épargne pour permettre l’investissement ( ex: fiscalité avantageuse pour l’épargne )

- l’investissement crée sa propre épargne : chez les économistes keynésien ,l’épargne préalable n’est pas nécessaire à l’investissement . Les entrepreneurs peuvent financer leurs investissements en s’endettant, l’activité générée par l’investissement permettant alors de dégager de l’épargne qui rembourse les crédits. La politique économique doit rendre dans ce cas les crédits facile.

b) le circuit économique avec présence de nouveaux agents

le circuit économique avec des agents économiques et financiers

Action : titre de propriété qui représente une part du capital social d’une entreprise et qui donne droit a des versements de dividendes de même qu’aux votes aux assemblée générale ( une action= une voie ). ( dividende = une partie du bénéfice de l’entreprise , rémunérations variables ).

Obligations = titre de créance qui donne droit a une rémunération fixée à l’avance sur une période donnée , déterminée par le taux d’intérêt; document de reconnaissance de dette

Si la monnaie est présente dans l’économie, c’est qu’elle a y été introduite par des agents spécifiques, comme les banques. Ce sont , en effet, ces dernières qui crée la monnaie, collecte et répartisse les disponibilités monétaires et existantes.

Le financement de l’économie s’opère donc en mettant en relation, par les institutions financières, les agents a capacité de financements (ACF) et agents a besoin de financement (ABF) .

-le circuit économiques avec les administrations publiques

Administrations publiques; * administrations centrales

*administrations

...

Télécharger :   txt (13.6 Kb)   pdf (57.2 Kb)   docx (17.7 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club