Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Ressource Humaines, La Fonction De DRH

Par   •  13 Décembre 2017  •  2 251 Mots (10 Pages)  •  175 Vues

Page 1 sur 10

...

La disparition du produit bancaire est liée a la législation ou de réglementation en vigueur.

- Place occupée par un produit :

Produit d’appel : en promotion, c’est un produit ou service pour attirer une clientèle.

Produit complémentaire : dépôt à vue associé à la carte bancaire

Produit locomotif : présente une part importante dans le chiffre d’affaire.

Produit vache a lait : permet une rentabilité importante.

Produit vedette au star : a une croissance appréciable.

Deuxièmement : la politique de prix

Le marketing –mix est composé par quatre variables : produit, prix, distribution et communication.

La politique de prix est un aspect de l’action de marketing bancaire.

- la tarification des services bancaires :

Ses modalités s’inscrivent dans les commissions à sa voir :

- l’assiette de la tarification : facturation des débits des comptes ou les débits et crédit.

- Le mode de facturation : calcul formateur ou en fonction des services rendus

- Les objectifs de la tarification bancaire :

- Il s’agit d’améliorer la marge bénéficiaire de bancaire.

- Il s’agit de modifier le comportement de la clientèle (diminution du nombre de chèques de petit montant

- Le cout des crédits : fixation des taux d’intérêt débiteurs facturés à la clientèle.

Les conditions des banques et clients.

- Les jours de valeur : sont liés au fonctionnement de comptes ; et se négocient entre banques et clients.

Il ressort que dans la relation banque/client, l’aspect prix est plus important (barèmes, taux, commissions…) pour fidéliser la clientèle.

Troisièmement :la politique de distribution :

Elle est élaborée selon trois éléments :

- Les objectifs de l’entreprise cohérents avec la politique marketing.

- L’environnement son évolution implique une adaptation à cette politique.

- Le diagnostique de sa propre entreprise : taille, puissance, financière, gamme et ses caractéristiques..

La politique de distribution s’articule sur :

L’optimisation :

- Du nombre de guichets

- Stratégie intensive de distribution

- Développer les ressources apportées par les clients

Quatrièmement : la politique de communication :

Elle sent à faire connaitre l’entreprise, son savoir faire, de reflet de son image identitaire.

La banque doit agir sur deux dimensions :

- La communication interne : vise à assurer une bonne circulation de l’information au sein de la banque. Elle se fait savoir les objectifs retenus et les moyens. Les points forts, et faibles de l’entreprise. Le personnel de la banque doit être informé sur la stratégie de développement.

Efficacité et cohésion sociale de la banque.

- Communication externe : traite les relations de la banque avec son environnement le dernier est composé de divers éléments :

- Clients.

- Fournisseurs.

- Actionnaires.

- Autre apporteurs de capitaux.

- Pouvoirs publics.

- Associations.

- La notion d’image : c’est une composante de la stratégie de développement. Elle sert à forger l’image de l’identité bancaire par communication marketing institutionnel.

Une image forte de la banque imprègne tous ses produits et s’impose à l’opinion publique.

- les moyens d’une politique de communication :

- le mécénat et sponsoring.

- la publicité.

- Les différentes actions publicitaires :

- la publicité de notoriété, d’image de marque ou de produit.

- La publicité collective ou individuelle.

- La compagne de publicité : s’articule sur quatre éléments :

- La détermination du budget de publicité.

- L’élaboration du message.

- La formulation de l’annonce publicitaire.

- Le choix des média.

- La publicité sur le lieu de vente: elle se fait par dépliants ou brochure; affiches harmonisés.

- Le marketing direct : par le biais de mailing personnalisés, ou d’appels téléphoniques, en utilisant le fichier clientèle de la banque.

- Les relations publiques: ce sont les relations et communication en direction des clients

- Quatrième partie : le choix stratégique :

- la détermination des objectifs : ces objectifs touchent la survie et la prospérité de la banque, la productivité, les ressources, le taux de profit…

- le choix des clientèles cibles : consiste à sélectionner des sous-groupes de la population ou des entreprises, clients u prospects que la banque désire appliquer une action spécifique.

- L’élaboration d’une stratégie de développement et de croissance :

a)stratégie

...

Télécharger :   txt (16.2 Kb)   pdf (58.3 Kb)   docx (21.6 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club