Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La sociologie criminelle

Par   •  19 Août 2018  •  831 Mots (4 Pages)  •  84 Vues

Page 1 sur 4

...

- Toutes les plaintes ne sont pas enregistrées. Aujourd’hui, on ne porte pas plainte pour un vol de vélo alors qu’avant si. Il y a donc une sous-estimation du nombre de victime. Le crime le plus connu c’est les meurtres

- Une augmentation du nombre de plaintes peut être dû à des publications d’articles, des préventions, …

Il faut faire attention dans les statistiques criminelles par rapport aux informations démographiques.

Le déclin des forces morales dans une perspective marxiste : les personnes qui sont en situation de pauvreté ont le sentiment de ne pas porter préjudice à des personnes riches car ces personnes riches sont insensibles à la souffrance des plus pauvres. Cette insensibilité pousse les pauvres à commettre des vols envers les riches.

- Vols commis par des criminels de profession

On est poussé par cette économie, inégalité à avoir un comportement criminel mais des individus annoncent être criminel professionnel. Les prêtres sont à cette époque (19ème) très présent dans les prisons (messe, confession, etc.) ces prêtres vont découvrir que ces professions criminelles sont un choix, que c’est la meilleure profession. Plusieurs raisons :

- Beaucoup d’enfants vont apprendre à voler avec leurs parents et veulent donc respecter cette éducation. Ce n’est donc pas un choix.

- Dans les rues il y a beaucoup d’interaction entre les jeunes délinquants. Ces derniers incitent les plus jeunes à voler. C’est ce contact qui fait qu’ils vont devenir des criminels professionnels.

- Conclusion de l’approche marxiste

Aux Etats-Unis dans les années 60, il y a un mouvement d’économiste soutenu par GALBRAITH. Ils vont reprendre cette approche marxiste de la criminalité et vont développer l’idée que si la pauvreté développe la criminalité, il faut que les pauvres atteignent la classe moyenne. En mettant en place un meilleur système éducatif, accompagnement auprès des personnes qui ont des difficultés à apprendre. Des moyens vont être mis en place : « guerre anti pauvreté, anti crime » mais le constat est plutôt négatif. Les ghettos augmentent. Rien ne semble possible pour faire passer les classes pauvres dans les classes moyennes.

...

Télécharger :   txt (5.6 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club