Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'Islam après la mort du Prophète

Par   •  12 Novembre 2018  •  1 208 Mots (5 Pages)  •  69 Vues

Page 1 sur 5

...

- Différence entre chiites et sunnites :

Tant que le prophète Mahomet est en vie, l’islam ne forme qu’un seul et même courant. En 632, à sa mort, des divergences de vue apparaissent.

Les chiites et les sunnites ne lui reconnaissent pas le même successeur. Ceux qui choisissent Ali, gendre du prophète, deviendront les chiites, tandis que ceux, majoritaires, qui préfèrent suivre Abou Bakr, compagnon de Mahomet, deviendront les sunnites.

Les chiites reconnaissent 12 imams, réputés infaillibles dans l’interprétation du Coran. Parmi ces 12 imams se trouvent les deux fils d’Ali. Les chiites croient que le douzième imam reviendra à la fin des temps pour juger les hommes.

Pour les chiites, le Coran est une œuvre humaine, alors que pour les sunnites il a un caractère divin. Au-delà du Coran, les sunnites sont également fidèles à la « sunna », les faits et gestes de Mahomet. À travers la sunna, les sunnites tentent d’imiter le Prophète. Ils considèrent que l’Histoire est prédéterminée, alors que les chiites accordent plus d’importance à la liberté individuelle.

Les sunnites acceptent que l’autorité politique et religieuse soit fondue dans une même personne (comme au Maroc où le roi est commandeur des croyants), chez les chiites le pouvoir politique doit compter avec le pouvoir, distinct, des autorités religieuses (les ayatollahs (l’un des titres les plus élevés dans le clergé chiite) en Iran, par exemple).

- Conclusion :

L’islam qui veut dire soumission à Dieu est l’une des trois grandes religions monothéistes, avec le judaïsme et le christianisme, s’appuyant sur le dogme du monothéisme absolu (Tawhid/ l’unicité), et prenant sa source dans le Coran, considéré comme le recueil de la parole de Dieu révélée au prophète Mohammed. Un musulman a des devoirs culturels : les 5 piliers de l’islam.

- La profession de foi (chahada) : c’est le premier pilier de l’islam et souligne le dogme fondamental de l’unicité de Dieu et affirme que Mohammed est le dernier prophète.

- La prière : c’est la deuxième obligation, un musulman se doit de faire cinq prières quotidiennes

- L’impôt annuel (zakat) : troisième pilier de la religion aumône due et versée chaque année aux pauvres en fonction de la richesse et des possibilités de chacun

- Le jeûne : Le jeûne est la quatrième obligation et, probablement, celle qui est la plus respectée dans le monde musulman. Le croyant ne doit rien boire ni manger, ni fumer, ni avoir de relations sexuelles, du lever au coucher du soleil, pendant toute la durée du mois de Ramadan.

- Le pèlerinage : cinquième et dernier pilier de l’islam. Il doit être fait au moins une fois dans une vie pour tout musulman qui le peut financièrement.

Selon une etude récente de The Pew Forum (lorsque la population mondiale n’était que de 6,9 milliards en 2010), il y aurait plus de 1.6 milliards de musulmans dont 87% sont des sunnites et 13% des chiites. L’islam est alors la deuxième religion du monde après le christianisme.

Ainsi il y a 62% de musulmans en Asie-Pacifique, 20% en Afrique du Nord et Moyen-Orient, 15% en Afrique Subsaharienne, 2.5% en Europe et 0.5% sur le continent Américain.

...

Télécharger :   txt (7.5 Kb)   pdf (51.5 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club