Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Christ ressuscité, quel engagement?

Par   •  17 Octobre 2018  •  8 006 Mots (33 Pages)  •  64 Vues

Page 1 sur 33

...

Aujourd’hui, l’église a besoin de témoins, l’église a besoin de personnes qui s’engagent pour elle. Il y a trop de voix qui se lèvent, chacun y va de son discours, chacun y va de sa philosophie, chacun y va de son idéologie. Chacun défend sa vérité. Mais qui parlera pour le Christ ? Qui portera de façon fidèle son message ? Un message qui n’a jamais vieilli et dont les hommes ont plus que jamais besoin ? Aujourd’hui c’est le chaos, la confusion totale dans le monde. Aujourd’hui Plus que jamais et peut-être plus encore demain qu’aujourd’hui cette parole d’Esaïe est d’actualité : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume! Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, Et qui se croient intelligents! » (Esaïe 5 :20). Dans une telle confusion et une telle perversion comment l’église peut rester passive alors qu’elle détient la clé de la vérité ? Le Seigneur a dit que sur Pierre il bâtirait son église et qu’il lui donnerait les clés du royaume des cieux. De quoi parle le seigneur ? Il parle de l’église à laquelle il a donné les clés du royaume. Une clé, c’est un instrument qui permet d’ouvrir une porte, et l’église à les clés d’une porte de la porte du ciel. Cette clé c’est la vérité de la parole. Mais pour que l’Eglise soit efficace, pour qu’elle puisse encore montrer le chemin du ciel aux hommes il faut l’engagement de chaque chrétien. C’est notre détermination, notre engagement personnelle qui fera de l’église une église forte, et dynamique . Il faut comprendre que l’église dans son ensemble à une mission que l’église à laquelle nous appartenons à une mission. Pendant que nous avons encore la possibilité d’agir, pendant que nous avons toute la liberté de manifester notre foi, pendant que la persécution n’est pas là pour nous empêcher de travailler pour le Seigneur, engageons-nous pour lui. Jésus disait à ses disciples la chose suivante pendant qu’il était encore sur terre :« Il faut que je fasse, tandis qu'il est jour, les ouvres de celui qui m'a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler » (Jean 9 :4)C’est exactement dans cette situation que nous nous trouvons aujourd’hui, profitons donc pendant qu’il fait encore jour pour travailler pour le Seigneur, pour nous engager dans son service. « Christ ressuscité, quel engagement ? » c’est de cela dont nous allons parler les jours prochains. Nous parlerons du fondements de notre foi, de notre vie de disciple de christ et de la vie de service dans l’église car c’est de tout cela dont il est question lorsqu’on parle d’engagement.

Mercredi 14 AVRIL 2014 (2è jour)

I – QUEL FONDEMENT ?

Nous allons lire deux passages : « Quand les fondements sont renversés, Le juste, que ferait-il? » (Psaume 11 :3). «Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. » (Colossiens 3 :1 à 3).

Voici deux passages des écritures pris dans des contextes totalement différents, mais qui mis ensemble vont nous aider à bien comprendre ce dont je voudrais parler aujourd’hui. Il s’agit de mettre en lumière ce à quoi nous nous attachons , nos motivations, et notre engagement dans le service de Dieu. Les motivations, ce sont les raisons profondes qui sont à la base des actions d’une personne. Sur quoi repose notre foi ? Sur quoi repose notre espérance ? Sur quoi repose notre engagement ? C’est ce que j’appelle les fondements. Voici ce qui va déterminer tout le reste. On ne peut pas vraisemblablement parler d’engagement d’une personne sans considérer les motivations profondes de cette personne , car le second dépend du premier. Si l’on veut un engagement véritable envers le Seigneur, si l’on veut un service dynamique dans l’église, il faut alors des motivations solides, des fondements justes et non des fondements renversés. « Quand les fondements sont renversés, le juste que ferait- il ? » Voici le constat que fait David !C’est une question qui est en elle-même une affirmation. Cette affirmation c’est que le juste ne peut rien faire de valable si les fondements de son action ne sont pas sains, si les fondements ne se situent pas dans la ligne de ce qui doit être selon Dieu, et cela est un vrai problème aujourd’hui dans nos églises. Autrement dit, pour l’appliquer à nous, je dirai que si un chrétien qui est un juste, se trompe de raison, si les raisons de sa présence dans l’église ne sont pas pures, mais intéressées alors son engagement ne sera pas véritable.

Bien aimés, il y a parmi nous des personnes qui ont perdu le goût pour la vie chrétienne, et dont l’engagement à pris un coup. Elles sont parfois présentent dans l’église mais leur esprit est ailleurs, pourquoi ? Tout simplement parce que leur espérance est déjà déçue ! Ces frères et ces sœurs sont déçus parce que ce qu’ils sont venu chercher à l’église, ils ne l’ont pas trouvé.« Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous. » (Romain 8 : 34), nous dit Paul dans sa lettre aux Romains. Et il ajoute ceci : « Qui nous séparera de l'amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée? (Romain 8 : 35), et il termine en disant : « Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. » (Romain 8 : 38 à 39). Comment avec de telles assurances nous pouvons être déçu de la vie chrétienne ?Qu’est-ce-qui peut nous décevoir tant ? Il faut savoir ce pourquoi Dieu nous a appelé à lui. Si nous nous trompons de but, alors nous serons forcement déçus, et la vie chrétienne deviendra un véritable fardeau. Je constate aujourd’hui que de nombreux chrétiens ont perdu de vue la véritable raison de leur présence dans la maison du Seigneur.

Pourquoi devient-on chrétien ? Quelle est la véritable espérance à laquelle est attachée notre appel de chrétiens? Qu’est-ce-que Jésus nous a promis ? Voici ce sur quoi

...

Télécharger :   txt (46.6 Kb)   pdf (95.4 Kb)   docx (29.5 Kb)  
Voir 32 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club