Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Psychologie, chapitre 1

Par   •  24 Août 2018  •  6 627 Mots (27 Pages)  •  251 Vues

Page 1 sur 27

...

--> Le corps a une étendue dans l’espace et l'âme (dynamique mentale) a une étendu dans le temps.

Δ EXAMEN Δ Comment la psychologie va devenir une discipline scientifique ?

C'est par la mesure du temps de réaction = mesure fondatrice du champ de la psychologie.

RAPPEL :

dualisme : un corps et une âme séparés

réalisme : l’âme est incorporée dans le corps.

La psychologie est donc issue de la Réforme et de l’esprit critique. L’étude de la psychologie a pour :

- OBJET : l’âme rationnelle

- BUT : décrire les facultés comme l’anatomie découpe le corps en ses parties. On va découper l’âme en facultés.

- METHODE : son modèle de scientificité est emprunté à l’anatomie : la science procède d’abord par analyse : c’est à dire par découpage, par la mise en évidence du plus simple, puis elle recompose à partir du plus simple au plus complexe.

---> A la fin du 16e siècle cette vision anthropologique se répand.

3) 17e siècle : diffusion du mot psychologia

Au XVIIème siècle :

l’emploi du mot psychologia reste plutôt confidentiel (mais il fait néanmoins son entrée dans un dictionnaire) :

« ANTHROPOLOGIA, l'anthropologie est la science naturelle de l'homme. PSYCHOLOGIA, la psychologie est la doctrine de l'âme ».

À la fin du XVIIème siècle, cette façon de présenter l’anthropologie, science de l’homme, en deux parties, anatomie et psychologie, est très largement répandue, principalement dans les ouvrages médicaux.

- L’apport de la philosophie

1) Descartes : dualisme et rationalisme

- DESCARTE (XVIIe siècle)

La division de l’anthropologie en psychologie et anatomie est une source d’inspiration pour le dualisme de DESCARTES. Il distingue l’anima (LE CORPS) « ce principe par lequel nous sommes nourris, nous croissons et faisons sans la pensée toutes les autres fonctions qui nous sont communes avec les bêtes » de la mens (l’âme, l'esprit).

Δ A SAVOIR Δ : Il n’emploie jamais le mot de psychologie car l'âme et le corps sont beaucoup trop différents.

→ C'est n'est non pas une partie de l'âme qui pense mais l'âme toute entière

Pour Descartes, il n’y a aucune perspective dans le physique pour décrire l’âme : aucune perspective dans le cerveau, la biologie et la physiologie pour décrire l’âme. Il n’y a pas de pont entre l’âme et le corps, ce sont des entités séparées. Dualisme le plus flagrant, le plus radicale en opposition avec Platon.

Il est encore plus dualiste que Melanchton car il dit qu'il n'y a aucune science qui pourrait unir l'âme et le corps ---> IMPOSSIBLE. Il n'y a aucune façon dont le corps pourrait toucher l'âme.

Les idées sont innées car il ne peut y avoir de processus qui prenne son départ dans un objet du monde extérieur, touche le corps par les sens et s’achève dans l’âme sous la forme d’une idée.

3) L’Empirisme anglais et l’associationnisme

Les empiristes

° Rejettent l’idée de "connaissances innées" de Descartes

° Supposent que l’esprit de l’enfant est une « table rase » et que son contenu provient de l’expérience sensorielle du monde extérieur.

Les empiristes sont automatiquement ASSOCIATIONNISTES (!) : les empiristes donnent le coup d’envoi à la théorie associationniste de l’apprentissage, théorie où l’on suppose que des impressions se dégagent des choses sensibles pour se transformer en images mentales. De plus, ces images se regrouperaient selon la ressemblance, la contiguïté et la répétition. De ces idées naissent d’autres idées, et ce, par association.

Donc pour eux = être touché par qqlch et donc associer cette chose à qqch d'autre.

Ex : Je suis touchée par une table. Je vois cette table avec de la nourriture, j'associe ça à un repas de famille/entre amis et j'associe cela à un moment agréable. ==> ASSOCIATION D'IDEE. Cela forme un des principes logiques de la psychologie.

- Etapes de la courte histoire de la psychologie

1) Etude de l’apprentissage

- PAVLOV (début XXe siècle)

Le médecine russe Pavlov : début XXe. Il développe avec un modèle animal (le chien) d’apprentissage par association qu’il étudie en laboratoire.

Son expertise : le système salivaire et digestif, il mesure les sécrétions (endocrinologie)

---> Son expérience : réflex inconditionné : réflex inné (le chien salive lorsqu’il reçoit un morceau de viande).

Pavlov découvre les réflexes conditionnés : le principe → substituer à un stimulus primitif, engendrant un réflexe inconditionné, un stimulus conditionné, qui provoquera par apprentissage, une réponse réflexe acquise.

Δ EXAMEN Δ Un conditionnement classique/Pavlovien ne peut se faire qu'à partir d’un comportement réflex (saliver, sucer)/inné/inconditionnel/involontaire.

Δ EXAMEN Δ Pavlov utilise les conditionnements, donc à partir de là on peut les employer dans le dressage des animaux. VRAI ou FAUX? Faux. Car on utilisait déjà ça depuis longtemps, on n'utilisait juste pas le terme conditionnement que Pavlov a utilisé.

AVANT COND.

APRES COND.

Nourriture ----> salive

Nourriture + sonnette ----> salive

Sonnette ----> rien

...

Télécharger :   txt (44.3 Kb)   pdf (128.5 Kb)   docx (601 Kb)  
Voir 26 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club