Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La psychose - Situation et travail éducatif

Par   •  11 Octobre 2018  •  1 521 Mots (7 Pages)  •  118 Vues

Page 1 sur 7

...

- Pourquoi le travail d’équipe est-il nécessaire dans l’accompagnement de M.Y. ? 4 points

Rappelons que M.Y., à cause de sa psychose, a des épisodes hallucinatoires. C’est notamment durant ce type de moment que le travail d’équipe éducatif est primordial afin de permettre à M.Y. lorsqu’il est désemparé de se ressaisir. De plus, être plusieurs permet aussi d’avoir une certaine richesse quant aux savoirs de chacun. Le travail sera alors de meilleure qualité autour de M.Y. De plus, même s’il est discret M.J. apporte beaucoup d’importance lorsqu’on s’adresse ou s’occupe de lui. En conséquent, il faut être vigilant car la relation peut devenir, pour lui, rapidement fusionnelle et par la suite se transformera en persécution. De ce fait, l’équipe fera en sorte de gérer, pour lui, la notion de distance de proximité avec autrui.

Il ne faut pas oublier que M.J. fait savoir de façon répétitive ses demandes (sortir, faire de la randonnée). Le travail d’équipe permettra dans ce cas de les entendre et de les relayer pour qu’il puisse avoir un suivi de qualité. Gabriel Jerlin parle même d’orienter le transfert vers le psychologue afin d’assurer une « circulation ». Je trouve que c’est très important que chaque professionnel de professions différentes (pluridisciplinarité) se sente concerné autour de M.Y. Cette diversité apporte de la variété sur le travail mis en place, sur l’usager en tant que personne, sur sa prise en charge mais aussi sur sa problématique. Le travail d’équipe permet d’ouvrir les champs de vision vers divers horizons car nous n’avons pas la même façon de penser ni le même vécu. Ces échanges entre différents professionnels permettent aussi l’émergence de comparaisons, de confrontations et l’évolution d’idées et de méthodes. Ainsi, l’accompagnement de M.Y. sera de meilleure qualité et continuera à évoluer dans le temps. En effet, je trouve, que le travail d’équipe permet la continuité d’idées nouvelles car une équipe change avec le temps, il y a des départs et des arrivées ce qui permet d’avoir régulièrement de nouvelles opinions et d’être innovant quant à la prise en charge des usagers.

- Quelles analyses faites-vous du travail éducatif effectué auprès de M.Y. ? Quelles autres pistes de réflexion sur son projet éducatif pouvez-vous élaborer ? 5 points

Le travail éducatif concernant M.Y. se fait principalement lors des activités quotidiennes telles que la douche et le réveil. Il faut qu’il soit accompagné pendant la douche pour l’aider à choisir ses vêtements et son shampoing mais aussi pour l’arrêter ou plutôt le détourner lorsqu’il frotte trop son corps au risque de se faire mal.

Le travail éducatif mis en place est de veiller à ce que M.Y. ne s’isole pas trop tout en respectant le fait qu’à des moments il puisse être seul.

M.Y. va aussi à la lingerie. C’est une activité qu’il affectionne car il aime regarder le processus pour laver ses vêtements. On retrouve une fois encore ici la notion de « vérifier » que tout se passe dans la règle.

La cuisine est aussi un atelier éducatif dans lequel M.Y. assiste. C’est un moment qui lui permet de s’ouvrir vers les autres usagers car il apprend à travailler avec les autres sur un projet commun : la réalisation d’un gâteau ou d’un plat. C’est une activité où il se sent valorisé.

Je pense qu’il serait important d’approfondir les différentes relations qu’il peut exister avec chaque professionnel de l’équipe pluridisciplinaire et ainsi travailler en équipe.

L’inscrire à l’activité randonnée car c’est une demande qui revient régulièrement.

Selon Gabriel Gerlin, lorsqu’il est dans des « périodes mortifères et mélancoliques » il souligne l’importance que l’équipe soit en capacité de lui proposer diverses activités afin de lui changer les idées (jeux de société, promenades dans un parc, sport…).

L’une de ses plus grandes difficultés est de se lever. La mise en place d’une action, sous forme ludique, l’inciterait à faire l’effort demandé. Le fait de le féliciter (notion de valorisation) quand il réussit le poussera sans doute à prendre l’habitude de se lever comme tout le monde.

Afin qu’il s’inscrive plus dans son corps (l’espace) mettre en place des séances de snoezelen et de psychomotricité.

Je pense que lui laisser un temps pour regarder son emploi du temps est une bonne chose.

Nous pouvons essayer de structurer un projet professionnel à visée thérapeutique pour aller dans quelque chose qu’il aime mais aussi à visée éducative en effet il serait accompagné lors de ce projet par un éducateur.

Si cela n’est pas déjà instauré, une psychothérapie serait importante et bénéfique pour M.J.

...

Télécharger :   txt (9.7 Kb)   pdf (51.4 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club