Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Développement de l'enfant Freud,Piaget,Wallon

Par   •  27 Avril 2018  •  5 015 Mots (21 Pages)  •  153 Vues

Page 1 sur 21

...

LE FANTASME :

Lié au désir en tant qu'il essaie de reproduire un mode premier de satisfaction à jamais perdu. L'Homme recherche ce plaisir, suivant le mode de déplacement dans sa vie actuelle. Il s'agit de scénarios imaginaires dans lesquels le sujet est présent, et qui peuvent réapparaîtront comme des fantasmes conscients (rêverie diurne) ou comme des fantasmes inconscient tel que la cure analytique les révèlent par exemple.

LE COMPLEXE D'OEDIPE :

Moment essentiel du dvt de l'enfant durant lequel il s'attache au parent de sexe opposé et dvt des sentiments hostiles à l'égard du parent du même sexe. Chez les garçons, s'accompagne de l'angoisse et de la castration.

Résolution : Renoncement à ces désirs et identification au parent du même sexe.

C'est différent de la génitalité de l'adulte.

LE CONFLIT PSYCHIQUES :

Notion déterminante dans la théorie psychanalytique. Le conflit peut être externe (interpersonnel) mais surtout interne : entre les différentes pulsions, désir/défense, instances, complexe œdipiens.

Le dvt de l'enfant peut être ramené à une succession de conflits, dont le complexe œdipien est le plus fort. L'évolution du sujet est la somme de ses conflits et de ses capacités à les dépasser.

LE REFOULEMENT :

Opération par laquelle le sujet cherche à repousser ou à maintenir dans l'inconscient des représentations. Produit des rejetons et continu à être actif.

Ex : Refoulement du désir interdit de relation sexuelle avec le parent de sexe opposé. Elle est composée de trois phases :

→ D'après coup : Porte sur le représentant de la pulsionnel

→ Originaire : 1ère phase du refoulement

→ Retour du refoulé : Se manifeste dans la formation des symptômes qui sont des formations de compromis.

Ex : Mon petit ami ressemble beaucoup (ou au contraire est très différent) de mon père.

On nie le désir en le déplaçant.

LES ZONES EROGENES :

Besoin de répétition de satisfaction s'organise autour des zones du corps qui présentent la particularité de perdre un objet. Ce qui fonde alors la jouissance possible en ce lieu, c'est précisément sa dimension d'orifice, lieu du corps béant.

Oralité : Béance de la bouche séparée par le sein.

Analité : Perte de fèces (selles) se séparant du corps. Freud repère la manifestation visible d'une jouissance lors des mouvements de rétention et d’exonération des selles. Plaisir et douleur sont mêlés.

IV- Les stades du développement :

Au cours de l'évolution de l'enfant, il y a abandon successif de certaines zones érogènes.

Parcours temporel et chronologique le long de ses zones érogènes ; cette succession conduit à l'idée de stade.

→ Succession de thématiques prévalences sous-tendue par une zone érogène déterminée, un choix d'objet et un niveau de la relation objectale spécifique.

La période de latence témoigne de l'instauration de deux temps du dvt sexuel :

→ 1ère poussée libidinale dans la petite enfance.

→ 2ème poussée lors de la puberté.

Les deux périodes essentielles :

→ Prégénitale (naissance → œdipe)

Succession des stades oral, anal, phallique. Pendant cette période, la satisfaction de la libido est liée au primat d'une zone érogène et d'une pulsion partielle.

→ La période œdipienne (4-7 ans)

Sentiments tendres pour le parent de sexe opposé, et hostilité pour celui du même sexe.

STADE ORAL (1ère année de vie)

→ Zone érogène : Bucco-labiale.

→ Objet pulsionnel : Sein ou biberon.

→ But pulsionnel : Plaisir auto-érotique par stimulation de la zone érogène.

Désir d'incorporation de l'objet.

STADE ANAL (2ème année de vie)

→ Zone érogène : Muqueuse digestive

→ Objet pulsionnel : Rétention/expulsion

→ But pulsionnel : Stimulation de la zone érogène anale grâce aux selles

Recherche de pression relationnelle (bon/mauvais ; dominer ou l'être)

STADE PHALLIQUE (3ème année de vie) :

Se manifeste par la curiosité sexuelle infantile, il prend conscience des différences de sexe.

→ Zone érogène : urètre

→ Double plaisir : Mixtion (faire pipi) / Rétention (se retenir)

COMPLEXE D'OEDIPE (4-7 ans) :

Primat de la zone génital.

Joue un rôle crucial dans la constitution du surmoi et de l'Idéal du moi.

Complexe de castration.

Chez le garçon : changement de l'objet aimé. L'angoisse met un terme à la pratique œdipienne.

Chez la fille : Angoisse de la castration initie cette pratique. La constatation qu'elle n'a pas de pénis va la faire se détacher de sa mère et la rendre responsable de ce manque.

Sur le plan identificatoire : C'est une étape décisive qui installe la prévalence d’être sur avoir. On intériorise les interdits parentaux, et permet la mise en place du surmoi

...

Télécharger :   txt (34.4 Kb)   pdf (90.4 Kb)   docx (594 Kb)  
Voir 20 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club