Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La citoyenneté athénienne

Par   •  8 Novembre 2018  •  1 414 Mots (6 Pages)  •  2 Vues

Page 1 sur 6

...

les fêtes religieuses (lors les Panathénées) , participer au culte impérial qui a lieu deux fois par an Les devoirs du citoyen athénien et du citoyen romain sont identiques : en contrepartie des droits dont ils bénéficient, la cité leur a imposé des obligations afin de faire vivre le régime ou d’assurer sa protection (donc sa longévité).

 

II. Pourquoi la démocratie est-elle discutée et contestée en Athènes ?

 

A. La démocratie discutée par les Athéniens

 

Dans Les Suppliantes, tragédie d’Euripide datant de 422 avant JC, Thésée, fondateur

d’Athènes, s’oppose à un envoyé de la cité de Thèbes, où chacun défend le régime qu’il

considère comme le meilleur. Dans Les Guêpes, comédie d’Aristophane datant de 422,

Philocléon, juge de l’Héliée, qui raconte à quel point il est corrompu. Dans Les

Cavaliers, comédie d’Aristophane datant de 424, un serviteur essaie de convaincre un

charcutier de se lancer en politique. Ces trois textes sont des extraits de pièces de théâtre

abordant des failles de la démocratie et datant de la fin du Vème siècle, période de crise.

• Chacun de ces trois textes adresse des reproches à la démocratie athénienne : dans Les

Suppliantes, le héraut thébain reproche à la démocratie athénienne de mettre au pouvoir

des petites gens peu instruites. Dans Les Guêpes, Aristophane moque la corruption du

juge Philocléon : il est acheté par les accusés, ne le condamne pas forcément et s’en

vante. Dans Les Cavaliers, Aristophane dénonce la manipulation de la foule par les

beaux parleurs qui la flattent (les démagogues). Le théâtre a donc une fonction civique :

il aborde le fonctionnement de la démocratie pour faire réfléchir les spectateurs.

B. Une démocratie contestée par les autres cités grecques

 

• La domination athénienne sur les cités de la Ligue de Délos s’exerce par le versement

d’un tribut (un impôt) afin d’obtenir une protection militaire de la part d’Athènes (la

Ligue est créée en 478 avant JC, au moment de la guerre contre les Perses). Elles sont

dépendantes d’Athènes en ce qui concerne leur sécurité et doit la payer pour ceci.

• La domination athénienne, cumulée au transfert du trésor de la ligue de Délos en

Athènes entraine la réaction de certaines cités, dont Mytilène qui se révolte en 427 avant

JC. Les Athéniens, sur décision de Périclès, avaient décidé qu’ils utiliseraient le trésor

de la Ligue comme bon leur semble (il a servi à financer les travaux d’aménagement de

l’Acropole et de construction du Parthénon). Ces soulèvements contre la domination

athénienne disent l’agacement de certaines cités de la ligue de Délos qui considèrent

que l’argent qu’elles versent à Athènes ne doit servir qu’à financer leur défense. Athènes envoie son armée, pour maintenir sa domination et continuer à prélever le

tribut. Sparte, commence à s’inquiéter de l’influence croissante d’Athènes. La guerre

entre ces deux cités éclate en 431. La guerre prend fin en 404 avec la défaite d’Athènes,

qui se solde par la destruction de sa flotte, la dissolution de la ligue de Délos et la mise

en place d’une oligarchie (mais la démocratie est finalement rétablie en 401).

 

 

 

Conclusion :

La citoyenneté athénienne est fermée : elle est réservée à une minorité et conçue comme un privilège donnant d’importants droits et devoirs. Les débats qui portent sur cette citoyenneté portent d’ailleurs jamais sur son élargissement, bien au contraire. La citoyenneté romaine, elle, est largement ouverte, conçue comme un moyen de fédérer tous les peuples de l’Empire romain : elle est, avec la romanisation, la condition au maintien de l’unité de l’Empire. Notre citoyenneté actuelle a emprunté des éléments à ces deux formes de citoyenneté. La République française a repris les larges pouvoirs dont dispose le citoyen athénien mais elle a choisi – après plus d’un siècle d’hésitations au XIXème siècle – une conception large de la citoyenneté, comme

...

Télécharger :   txt (9 Kb)   pdf (49.2 Kb)   docx (14.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club