Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Suis-je l'auteur de mes pensées

Par   •  2 Mai 2018  •  1 131 Mots (5 Pages)  •  504 Vues

Page 1 sur 5

...

La responsabilité est l’obligation qu’on a de répondre de nos actes. Cette dernière implique que nous devons en assumer toutes les conséquences, et donc, dans un sens plus global, se mettre face aux jugements et aux critiques des autres. Elle est également directement affiliée à notre conscience, et plus particulièrement à notre conscience morale, car c’est grâce à elle que nous sommes capables de comprendre et d’agir en conséquence. Je suis responsable de mes pensées à partir du moment où j’ai des facultés d’analyse et de connaissances qui me permettent de les comprendre et d’en mesurer la réelle portée. Libre à moi par la suite de déterminer ma façon d’agir en fonction de l’importance et du crédit que je porte à mes pensées. Cela entraîne la responsabilité de chacun en tant qu’individu. Nous sommes donc responsable à partir du moment où nous pensons. Car même si mes pensées sont influencées ou ne m’apparaissent consciemment qu’en partie, l’action de penser en elle-même est la seule chose qui me soit propre et qui échappe à toute forme de corruption interne ou externe, comme l’explique Descartes dans Le discours de la méthode. Il définit en effet cette faculté de penser comme le premier principe de toutes connaissances, une pensées se suffisant à elle-même et n’ayant pour justification qu’elle-même : il lui donnera le nom de Cogito (qui signifie « je pense »). Étant conscient de cette faculté qui m’est propre, je suis logiquement obligé d’en être responsable. Et comme le cogito est le pont de départ de toutes les autres pensées, j’en porte la totale responsabilité. Quant aux pensées inconscientes, je suis néanmoins responsable de leurs effets sur ma propre conscience. C’est moi qui décide la place que je leur laisse, l’influence qu’elles auront sur moi.

En définitive, je suis donc l’auteur de mes pensées, mais dans une moindre mesure. Je ne détiens pas la pleine autorité sur elle et je n’en suis pas le créateur. Néanmoins, j’en suis responsable. En effet, la notion de responsabilité est le principe même de l’identité personnelle, cette notion fictive qui nous permet de mettre un nom sur l’unité substantielle qui est celle de l’âme et du corps. Ces deux réalités sont respectivement sujet et provocateur de pensées, et leur unité est créée de toute pièce par l’homme pour nous permettre d’être tenu pour responsable, et qui doit être assumée devant les autres.

...

Télécharger :   txt (6.9 Kb)   pdf (41.7 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club