Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'Homme est-il un être à part de la nature?

Par   •  2 Octobre 2018  •  1 941 Mots (8 Pages)  •  249 Vues

Page 1 sur 8

...

Ensuite l’Homme, on le sait, a su se créer son propre milieu dont il reste l’être dominant, et il a su étendre ce milieu sur presque toute la surface du globe. Il en est l’être dominant car grâce à son intelligence indiscutable il a su exploiter les ressources dont il disposait pour développer toutes sortes, d’armes, de machines, de choses. Cependant si on l’en sort, si on envoie cet Homme en pleine mer, sans ses bateaux, survivrait-il ? Si on l’envoyait en pleine jungle, sans aucun de ses outils ou inventions, survivrait-il ? En effet il ne survivrait pas. Il subirait le même sort qu’un tigre en plein océan et qu’un poisson en pleine jungle, il mourrait. Dans ce cas de figure aussi, l’Homme apparaît comme l’égal de tout autre animal, il n’est qu’une espèce parmi tant d’autre il n’est qu’une partie de la création, qu’une partie de la Nature.

Enfin, alors que la Nature se présente comme l’ensemble des choses qui existent naturellement, en comprenant l’oxygène, l’eau, les animaux, les plantes et les microorganismes, elle constitue une entité supérieure à l’Homme. C'est ainsi que Spinoza en arrive à la thèse que, la liberté que certains prennent de placer l'homme au centre de tout, de la Nature, du monde et de l’univers, en ne se fiant au fait qu'il possède l'aptitude à penser, est excessive, voire erronée. La Nature est un système bien plus complexe que l’Homme, qui est régit par des lois bien plus complexes que celles inventées par les hommes. L’Homme ne peut donc éviter l’influence de la Nature qui le domine car en effet il boit son eau, respire son oxygène, et mange ses animaux et plantes.

Dans ces différents cas de figure l’Homme apparaît comme l’égal de tout autre animal au sein de la biodiversité. Cependant, est-ce vraiment le fait de savoir que oui ou non, l’Homme soit un être dominant à la Nature qui est important ? N’est-il pas plus important de savoir où se situe ses libertés, ses limites et responsabilités vis-à-vis de la Nature ?

Après cette étude plus approfondie on peut alors dévier de notre question et pousser le débat plus loin encore en s’intéressant à ce sujet plus important qu’est la place de l’Homme au sein de la Nature.

L’Homme ayant su dompter tous les milieux existants sur le globe jouie alors d’une liberté sans limite ou presque. En effet il est devenu capable de dompter et de tuer toutes les espèces vivantes que nous connaissons, il est devenu capable d’exploiter toutes les ressources dont il dispose, et ce au détriment de notre planète. Mieux encore, il est devenu capable de quitter ce monde et d’explorer d’autres horizons.

Cependant comme vu précédemment l’Homme ne peut fuir l’influence que la Nature a sur lui. Alors qu’il peut aisément agir dans une liberté totale il rencontre une limite. Alors que l’Homme exerce ses activités il pollue les environnements et tue les écosystèmes, il pollue cette Nature dont il dépend, il se pollue lui-même et se conduit lui-même à sa propre perte. En effet plusieurs études nous montrent que lorsque l’homme enlève un maillon de la chaîne alimentaire, en éradiquant une espèce d’être vivant, la chaîne se brise et toutes les espèces la constituant sont mis en danger, l’Homme y compris. De plus d’autres études montrent que les activités de l’Homme entraînent la pollution. Une pollution qui est présente aussi bien dans l’air que dans la mer et dans la terre. Cette pollution qui détruit les écosystèmes est la plus grande cause des disparitions de certaines espèces. Elle est le plus grand danger, non naturel, que la Terre ai connu depuis sa création.

Ces derniers éléments nous mènent alors au fait que l’Homme a des responsabilités vis-à-vis de la nature. Puisqu’il est devenue capable de la détruire et par le même fait se détruire lui-même il se voit dans l’obligation de la sauvegarder et d’arrêter le massacre qu’il a commencé si il ne veut pas être massacré à son tour. Ses responsabilités s’étendent sur la totalité de ses actes, des actes les plus bénins à ceux les plus conséquents. Il se doit de conserver les écosystèmes vierges comme de restaurer ceux en partie détruis. Il se doit de limiter ses actions chimiques, nucléaires et industrielles pour éviter la pollution.

L’Homme dispose alors d’une place conséquente au sein de la Nature. Il dispose d’une liberté infinie. Cependant cette liberté connait des limites lorsque qu’elle en va de la survie de toutes les espèces et de l’Homme lui-même. Ces limites imposent alors à l’Homme responsabilités vis-à-vis de la Nature.

Après une réflexion la plus complète possible pour étudier la question de si oui ou non l’Homme est-il un être appart de la Nature on en arrive à une réponse plus complexe qu’elle n’y paraît puisque la réponse n’est ni positive ni négative. L’Homme est en effet l’être dominant cette Nature, il est celui le plus évolué et il est capable d’exploits que seul lui est capable, comme inventer un langage, inventer des machines, détruire la Nature ou encore penser. Cependant l’Homme est incapable de fuir l’influence que la Nature a sur lui, il est incapable de s’en dissocier et de vivre sans elle car même si il essaie de la dominer, c’est bel et bien la Nature qui domine l’Homme et non pas l’inverse. On en arrive alors à un enjeu bien plus important que suprématie de l’Homme ou non, ce sont les libertés de l’Homme, les limites de ces libertés et les responsabilités de ce dernier vis-à-vis de la Nature. Puisque qu’il en est la créature dominante mais qu’il ne peut vivre sans elle il doit faire des compromis avec elle pour vivre et assurer la survie des autres espèces tout en satisfaisant sa soif de savoir. Alors que cette étude se termine nous pourrions maintenant étudier l’étendue de la soif savoir de l’Homme, jusqu’où va-t-elle, nous est-elle dangereuse ou bénéfique ?

...

Télécharger :   txt (11.9 Kb)   pdf (49 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club