Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'objet : oeuvre ou produit ?

Par   •  3 Décembre 2018  •  1 112 Mots (5 Pages)  •  485 Vues

Page 1 sur 5

...

Puis nous avons abordé les trois espèces d’agir.

De là, nous avons expliqué et défini le travail. Ethnologiquement, le mot « travail » renvoie à l’idée de souffrance. En latin, tripalium désigne un appareil servant à maintenir les animaux en place qui a par la suite été utilisé pour torturer les hommes. Le travail comporte à faire des efforts importantes, l’homme est le seul animal qui doit faire l’effort de travailler pour survivre et qui est des efforts douloureux pour gagner sa vie. Cette peine est une transformation de soi en transformant le monde.

L’horizon philosophique du travail, c’est la vie et la mort comme des travailleurs et dans le monde ancien on trouve le plus connu, les paysans puis les pêcheurs, les mineurs, les valets, tout ce qui relève de la répétition, de la consommation et la destruction. Le travail est effectué avec son corps, des machines, des bateaux, des filets. Dans le monde moderne, on trouve des agriculteurs qui sont de plus en plus mécanisé puis des secrétaires, des travailleurs qui sont les « ouvriers » des usines qui sont nommé des ouvriers spécialisés, des caissiers, des gondoliers. Ce qui est essentiel n’est pas le produit, mais le salaire. Le travail est lié à la nécessité de vie qui devient un fardeau perpétuel. Simone Weil explique que le besoin d’aimer son travail qui est une sorte d’esclavage aujourd’hui, les conditions économiques sont telles que la majorité est contrainte de travailler ce qui fait qu’on a une disparition des œuvres.

Puis nous avons étudié la notion d’œuvre en commençant par une citation de Percy Bysshe Shelly : « Poets are the unacknowledged legislators of the world » A Defense of Poetry. Cela signifie que les poètes donnent les lois du monde.

L’œuvre est le savoir technique qui permet de fabriquer des œuvres uniques. Le savoir est la transformation de la nature. L’œuvre est durable, la table dépasse le menuisier et le bijou dépasse l’orfèvre. C’est un besoin d’inscrire notre vie dans un monde durable. Les ouvriers, les artistes, les artisans sont des hommes de la technique qui ont une importance cruciale dans l’histoire de l’humanité. Les métiers et les œuvres sont plus importantes que l’aspect commercial et le salaire. De plus, la révolution française a commencé par les ouvriers.

Un ouvrier est celui qui crée et fabrique une œuvre. Qu’il soit artisan ou artiste, il possède une technè, un savoir qui le conduit à réaliser ce que les gens appellent une poïesis, c’est-à-dire l’élaboration d’un poème. Ce poème est une œuvre.

Une œuvre est unique, chaque œuvre est un micro monde en soit. L’œuvre a pour vocation de durer alors que le produit du travail a vocation à être consommé. Nous avons besoin de cette durée pour inscrire notre existence finie dans ce monde. L’œuvre poésie peut durer parce que tout poème de la technè se détache essentiellement de son créateur.

L’art, l’œuvre est une forme de pensée. Un artiste potier ou peintre ont un savoir, du génie qui relève de la pensée.

Par conséquent, pour saisir la pensée qui est présente dans une œuvre, il ne suffit pas d’étudier ce qu’a pensé le créateur. L’œuvre dépasse toujours son artisan, son créateur, son poète. On n’a donc pas besoin de savoir qui a fait telle œuvre pour la comprendre, l’interpréter ou l’aimer. Un ouvrier est capable de se transformer pendant quelques instants en travailleur pour vendre son œuvre

...

Télécharger :   txt (6.9 Kb)   pdf (47.1 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club