Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

TN2 ADM 1002 Gestion

Par   •  19 Décembre 2017  •  4 394 Mots (18 Pages)  •  583 Vues

Page 1 sur 18

...

En effet, à la suite d’un incendie qui causa de nombreux dommages matériels au 8ième étage en 2011, l’administration a profité de l’occasion pour entreprendre de nombreuses rénovations d’amélioration de l’immeuble. Tout d’abord, comme les corridors furent endommagés par la fumée, il fut entrepris de les refaire en entier. Ce premier projet d’envergure s’échelonna sur plusieurs mois et se termina dans le lobby qui, lui, fut entièrement refait en marbre et granite. Toutefois, le cachet historique des lieux fut conservé grâce à la conservation des boiseries d’origine. Durant la première phase des travaux, des problèmes de structure ont pu être constatés dans les garages; il fut alors confié à la firme d’ingénieurs-conseils Consultants Douglas Inc.[2] d’entreprendre au coût de 750 000$ la réfection complète des 2 paliers de garage. Par la suite, le gérant de l’immeuble conclut une entente avec la compagnie VINCI Park pour gérer l’un des deux paliers de garage alors entièrement vide. VINCI Park offrit alors un service de voiturier pour aller stationner les voitures de clients journaliers ou mensuels qui ne résidaient pas forcément dans l’immeuble, moyennant un certain coût. Les deux parties ont alors convenu d’un système de partage des revenus dont l’administration ne désire pas partager les détails, mais les deux compagnies ont su tous deux tirer leur épingle du jeu. Sont ensuite venus s’ajouter deux nouvelles ententes, une avec l’entreprise Communauto et la seconde avec car2go, qui ont désormais des emplacements réservés dans le stationnement de l’immeuble. Puisqu’il a été constaté par l’administration que très peu de locataires possédaient une voiture, mais que l’emplacement de l’immeuble au sommet de la côte de la rue Peel rendait le transport, par exemple de l’épicerie, très ardu, ce service fut très apprécié des locataires et offrait une façon de plus à l’immeuble de se démarquer.

Il est vrai que l’immeuble a un grand besoin de se démarquer, puisqu’à chaque année, le taux de roulement de l’immeuble est de près de 150 logements, ce qui est bien au-delà de la moyenne montréalaise[3]. À chaque année, le personnel de l’immeuble doit donc promouvoir près du tiers des appartements de son immeuble et tenter d’y attirer de nouveaux locataires. Sentant l’évolution des goûts de sa clientèle et désirant désormais attirer une clientèle plus luxueuse, passant d’étudiants à faibles revenus avant les rénovations de 2011 à de jeunes professionnels dynamiques, l’administration a continué sur sa lancée en confiant la tâche à la firme d’architecture TLA la mission de repenser entièrement les plans des appartements. S’est alors ensuivi une autre vague de rénovations majeures coordonnées par Louis Garon, surintendant de l’immeuble, qui a su alors coordonner les différents corps de métier qui ont été engagés afin de mener a bien ce projet, dont tout particulièrement la firme de contracteur TEKVA qui, après de mainte négociation, a fini que par accordé de très bon prix au gérant lorsqu’il a réalisé l’ampleur du contrat. En effet l’immeuble a entrepris de rénové pas moins d’une quarantaine d’unité par année au coût moyen de 20 000$ par appartement.

Avec ses nouvelle cuisine ouverte, ses salle de bain entièrement neuve et une vue imprenable sur le centre-ville le Luna attire enfin une nouvelle clientèle, mais pas forcément celle que l’administration avait envisagé au premier abord. Ce sont une fois de plus les étudiants de Mc Gill qui sont séduit, mais cette fois ce sont des étudiants d’un nouveau genre qui se présente. En effet, ce sont des étudiants à très fort revenu qui arrivent pour la plus part de pays fortuné tel que l’Arabie saoudite, la Turquie et la Chine ainsi quelque riche émigrant de Vancouver. Une fois de plus l’administration de l’immeuble doit ce repenché sur son plan d’action afin de voir s’ils exploiteront ce nouveau segment de marché ou s’ils continu avec le premier objectif qu’ils se sont donné. Finalement sans se départir de leur première idée, ils entament des procédures auprès de l’administration de Mc Gill afin de développé leur visibilité auprès de cette nouvelle gamme d’étudiant. Ils investissent alors dans le la publicité sur leur site web, dans les fascicules remis au étudiant et même des tables de présentation à la cafétéria. L’idée est alors simple, les étudiants d’aujourd’hui seront les jeunes professionnels de demain. Afin de mieux représenté l’image de l’immeuble qui jusqu’alors s’appelait Place Elgin, l’administration engage le designer Andres Escobar et repense entièrement l’image projeté et inaugure devant les medias sa nouvelle image le 25 septembre 2013[4]. Un nouveau nom, de nouvelles couleurs et un nouveau logo pour repartir en neuf. S’en suit l’ouverture d’un tout nouveau gym, un louange et une sale de lavage interactive entièrement neuve.

---------------------------------------------------------------

Caractéristique de l’environnement et de la concurrence

L’immeuble le Luna situé en plein cœur du centre-ville de Montréal, tout juste en face des pavillons de droit et de médecine de l’univocité Mc Gill ainsi qu’a moins de 5 minute de marche des hôpitaux Royal Victoria et l’hôpital Général de Montréal, à connue une longue période de concurrence presque parfaite. Des barrières d’entré dans le secteur tel que le fait que ne se construit pas qui veux au centre-ville à permis durant de nombreuse année à ce qui fut alors place Elgin de tirer son épingle du jeu sans trop d’effort. Des prix bas et un nombre restreint de logement sur le secteur rendais la tâche très facile à l’administration de l’époque. Malgré la mauvaise réputation que connaissait l’immeuble, réputé pour être un lieu de fête étudiante, avoir des appartements en mauvaise état et plusieurs rumeur d’infestation d’insecte, les prix et la rareté de logement abordable sur le secteur permettait alors de loué les unités aisément. Il suffisait alors de quelque publicité dans les journaux locaux ainsi qu’un affichage claire devant l’immeuble pour attirer les clients.

Par contre au cours des dernières années certaine chose ont commencé a changé. Tout d’abords avec l’annonce de la fermeture des deux hôpitaux qui allait alors migré vers le nouveau super hôpital du CHUM annoncent l’ouverture progressive de ces porte a compter de 2013[5]. Cela allait très certainement avoir une incidence sur la location des appartements, puisque que plusieurs infirmiers, docteur ou même enseignant en résidence

...

Télécharger :   txt (28.7 Kb)   pdf (76.1 Kb)   docx (23.3 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club