Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Définition structure : Organisation des parties d’un système sous une forme cohérente

Par   •  24 Février 2018  •  1 908 Mots (8 Pages)  •  249 Vues

Page 1 sur 8

...

Les mécanismes d’intégration :

- Les valeurs communes

- Les groupes de travails

- Les teambuilding (construire la cohésion d’une équipe)

- Procédures règles communes

- Les normes culturelles de l’entreprise

- Objectif commun

- L’ajustement mutuel

- Les comités d’entreprises

- Le réseau intranet et le TIC

- Les facteurs de contingence :

Contingence = Probabilité de survenance

Selon Burns et Stalker les entreprises sont soumisent à plusieurs types d’influences internes ou externes. La théorie de la contingence considère que la structures d’une organisation dépend a la fois de ces caractéristiques propres et de l’environnement dans lequel elle agit.

Les facteurs de contingence[pic 4][pic 5][pic 6][pic 7]

---------------------------------------------------------------

SECTION II – LES PRINCIPALES CONFIGURATIONS STRUCTURELLES

- Les composantes fondamentales :

- Eléments de base :

Pour Mintzberg toutes organisations d’une certaine tailles est composé de 5 éléments de bases :

- Sommet stratégique : il est chargé de définir les objectifs et la stratégie à long terme.(Exemple on a le PDG le conseil d’administrateur cadre dirigeant) C’est lui qui contrôle et diffuse l’information il chargé de rendre efficace l’organisation

- Technostructure * : va élaborer les normes et les procédures de travail elle planifie les activités de l’entreprise (ex service de compta et gestion).

- Ligne hiérarchique : assure la liaison entre le sommet stratégique et le centre opérationnel. Elle adapte les objectifs stratégiques et veilles a leur réalisations.(tel que les chef d’équipes)

- Centre opérationnel : est chargé d’exécuter les décisions prises par le sommet stratégique (les salariés)

- Support logistique * : fourni les ressources nécessaire a l’entreprise. (ex les ressources humaines, recherche développement, achat de matières premières)

- ** ils permettent de concevoir et d’adapter la structure. Ils sont complémentaires.

- Les mécanismes de coordination :

L’ajustement mutuel : il réalise la coordination du travail grâce au processus de la communication informel. La décision est collective entre employés du même niveau.

Supervision direct du travail : La régulation du travail est faite par la hiérarchie (une seul personne donne des ordres PDG) c’est lui seul qui va contrôler.

La standardisation du travail : on en distingue 4 types :

- La standardisation des procéder : programmer le contenue des tâches. (exemple procédure de macdo)

- La standardisation des résultats : Avoir un cahier des charges ou ensembles des objectifs à atteindre (uniformisation des résultats a obtenir pour chaque département de l’organisation)

- La standardisation des qualifications : elle suppose une uniformisation des savoirs et des compétences des employés

- La standardisation des normes : renvoi a l’existence d’une culture commune a l’ensemble des normes d’une culture commune a l’ensemble des membre de l’entreprise

- Les différents types de structure :

- L’organigramme :

Organigramme = représentation graphique de la structure.

La structure représente l’architecture générale de l’entreprise. L’organigramme est la représentation graphique de la structure formelle. Il est statique. Cependant la structure évolue avec l’expérience de l’entreprise, on dit alors qu’une structure informelle ce met en place. Cette structure informelle ce développe grâce aux relations entre

On dit alors qu’une structure informelle se met en place. Cette culture informelle se développe grâce aux relations entre les salariés, aux amitiés et à la culture de l’entreprise. Elle est source de motivation et aide à la communication au sein de l’organisation.

- Les différents types de structure :

- Structure simple :

Caractéristiques de la structure simple :

Le dirigeant est au cœur de l’entreprise

C’est lui seul qui prend toutes les décisions et qui entretient les liens directs avec les salariés.

Avantages : l’information est diffusée sans problèmes, les salariés sont proches du dirigeant, coordination et contrôle des activités sont facilités.

Inconvénients : démotivations des salariés car ils ne sont pas associés aux décisions de l’entreprise.

- Structure fonctionnelle :

Dans la structure fonctionnelle l’entreprise est découper en grande fonctions a la tête de chaque fonction il y a un spécialiste. Cette structure fonctionnelle repose sur le prince de la division de l’autorité par fonction. Une relation peu donc avoir plusieurs relation avec supérieurs (se qui peut poser un problème d’autorités).

Structure hiérarchique de fayol elle repose sur le principe de l’unité de commandement chaque salarié ne détend que d’un seul chef le pouvoir est exercé de haut en bas. Elle est très rigide et la circulation del’information est très longue.

Organigramme : Découpage par fonctions : Production, Finance, Com,…

A la tête de chaque fonction il y a des spécialistes, principe de la division de l’autorité par fonction. Un salarié peut avoir des relations avec plusieurs supérieurs.

Les caractéristiques : Le Directeur Générale assure la coordination du travail les activités sont regroupé par fonctions et placer

...

Télécharger :   txt (14.3 Kb)   pdf (61.9 Kb)   docx (20.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club