Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Audit, cycle immobilier

Par   •  12 Octobre 2018  •  12 255 Mots (50 Pages)  •  179 Vues

Page 1 sur 50

...

---------------------------------------------------------------

[pic 1][pic 2]

CHAPITRE 1: CADRE CONCEPTUEL

[pic 3][pic 4]

[pic 5]

---------------------------------------------------------------

Introduction du chapitre :

L’objectif principal de ce premier chapitre est de conceptualiser les éléments clés de

notre problématique, pour ce faire, un recours à la théorie s’avère alors nécessaire.

L’intitulé de notre problématique, nous amène à traiter ce chapitre en deux sections : une première dans laquelle il sera question de présenter l’audit financier et comptable, comment celui-ci est organisé dans une même démarche. Et une seconde section introductive aux immobilisations, et dans laquelle nous essayerons de démontrer l’intérêt du choix du compte des immobilisations et d’aboutir à l’idée de l’importance de leur vérification.

Ce retour à la théorie, n’est pas seulement un préalable pour l’appréhension de notre travail, il est tout autant important dans son lien avec la pratique, permettant de vérifier le degré de conformité de la pratique à la théorie et d’en relever les faiblesses de la pratique par rapport à une théorie rigoureuse, sinon une pratique qui surpasse le niveau de théorie atteint.

SECTION 1: AUDIT FINANCIER ET COMPTABLE

[pic 6]

Paragraphe 1: Cadre général de l’audit financier etdu commissariat aux comptes.

[pic 7][pic 8]

1. historique et évolution de l’audit financier

En dépit de son origine latine, le terme audit, utilisé en France depuis plus d’un quart de siècle, est arrivé des pays anglo-saxons, ainsi le premier cabinet d'audit fut fondé au 19ème siècle à Londres.

La méthodologie de l’audit financier est née dans les années 1930 aux Etats-Unis, plusieurs évènements ont participé à son avènement, d’abord la découverte de fraudes importantes qui ont mis en cause la responsabilité des auditeurs. En 1922, est créé le premier institut des auditeurs l’IAA (Institute of Internal Auditors). En France, et avec un quart de siècle de décalage, c’est l’internalisation de l’économie française, le développement des marchés financiers et la naissance de la Commission des Opérations en Bourse qui aboutira à la naissance d’une méthodologie de l’audit financier, ainsi furent crées le nouveau commissariat aux comptes et l’IFACI en 1965.

Au Maroc, L’audit légal, qui est le commissariat aux comptes, est rendu obligatoire par le dahir du 11 août 1922.

Il serait inconséquent d’évoquer la méthodologie de l’audit financier, sans s’attarder sur son évolution et son apparition progressives sous la forme qu’il connait actuellement. Cette évolution méthodologique qu’a connue l’audit financier, s’est développée parallèlement à l’émergence de l’entreprise moderne. En effet, la première technique utilisée par les auditeurs était le pointage détaillé ou le full audit qui consistait à vérifier l’exhaustivité des enregistrements comptables et ce en rapprochant toutes les écritures comptables présentées dans les livres avec les documents sources et en s’assurant que le montant de

---------------------------------------------------------------

chaque facture apparait dans les comptes des tiers. Toutefois, étant donné l’importance des transactions et des enregistrements comptables à vérifier, l’auditeur ne pouvait procéder à un full audit d’où le passage au contrôle analytique qui est une technique de contrôle consistant à apprécier des informations financières à partir de leurs corrélations avec d’autres informations, issues ou non des comptes, ou avec des données antérieures, postérieures ou prévisionnelles de l’entité ou d’entités similaires et de l’analyse des variations significatives ou des tendances inattendues. Dans sa démarche, l’auditeur est amené à recueillir un maximum d’informations sur les aspects significatifs de l’entreprise, ensuite de procéder à une identification des risques liés au fonctionnement de ce dernier et d’y adapter en conséquence ses travaux d’audit.

La méthodologie de cette pratique sera traitée de manière plus ample ultérieurement, du fait qu’elle constitue l’objet de notre problématique.

2. Définition et Objectifs de l’audit financier

L’audit est défini comme étant: « une démarche qui consiste à exprimer une opinion indépendante sur une situation déterminée à partir d’un référentiel préétabli et sur la base d’investigations techniques réalisées par des professionnels compétents assumant des responsabilités civiles et pénales. »

Nous allons nous contenter de la seule définition d’OEC du fait qu’elle s’inspire des Normes Internationales d’ Audit et qu’elle mette en évidence les objectifs d’une mission d’audit des états financiers.

Le Conseil National de l’Ordre des Experts Comptables Marocain, après actualisation de l’ancien référentiel d’audit marocain avec les Normes Internationales d’Audit et en conformité avec le référentiel d’audit établit par l’IFAC, définit l’audit des états financiers comme étant « une mission d’audit des états de synthèse ayant pour objectif de permettre à l’auditeur d’exprimer une opinion selon laquelle les états de synthèse ont été établis, dans tous leurs aspects significatifs, conformément à un référentiel comptable identifié et applicable, et qu’ils donnent, une image fidèle du patrimoine, de la situation financière de la Société au titre de l’exercice concerné, ainsi que du résultat de ses opérations et de l’évolution de ses flux de trésorerie. »

L’opinion est formulée dans un rapport écrit sur les comptes. Les rapports du commissaire aux comptes comportent trois parties distinctes (CNCC, NEP 700) :

- la certification des comptes;

- la justification des appréciations;

-

...

Télécharger :   txt (95.7 Kb)   pdf (202.7 Kb)   docx (648.8 Kb)  
Voir 49 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club