Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La conception de l'objet

Par   •  14 Novembre 2017  •  2 093 Mots (9 Pages)  •  266 Vues

Page 1 sur 9

...

Parmi les principaux artistes de ce mouvement Roy Lichtenstein s’inspire fortement de la publicité et de l’imagerie populaire de son époque, ainsi que des “comics” (bandes-dessinées). Andy Warhol utilisait des photographies en noir et blanc, les recadrait, et les imprimait ensuite par sérigraphie (variant ou non les couleurs).

Avec les artistes du pop Art, l’art devient un produit de consommation comme le sont les images de Marilyn Monroe ou de la bouteille de Coca Cola, un produit médiatique et industriel à l’image de la société américaine des années 1960.

[pic 4]

Andy WARHOL, Diptyque Marylin, 1962

- Le nouveau réalisme

Les artistes du pop art représentent des objets de consommation. Les artistes du nouveau réalisme, eux, présentent les objets de la société de consommation.

Le Nouveau Réalisme est un mouvement français qui surgit parallèlement au Pop Art, en 1960. Les Nouveaux Réalistes engagent l'objet dans une nouvelle aventure et lui donnent un second "baptême artistique", en exploitant le langage quantitatif, l'agressivité de la réalité et la charge poétique des matériaux trouvés : objets de rebut, décollages d'affiches, assemblages, compressions ou accumulations d'éléments d'une technologie industrielle.

Les principaux artistes sont :

- Arman, né Armand Fernandez à Nice en novembre 1928 et décédé en 2005 à New York. Il suit les cours de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Nice, puis ceux de l'Ecole du Louvre à Paris. A compter de 1958 Arman aborde l'introduction de l'objet dans le champ pictural, avec les Allures ou des objets divers. Collectionneur dans l'âme, il initie en 1959 la période des Accumulations ; puis il réalise les Poubelles dans lesquelles des détritus organiques ou des objets utilitaires divers sont entassés dans des cuves en plexiglas. S'engageant en 1961 dans un corps à corps avec l'objet, il réalise les Colères d'objets puis les Coupes d'objets, exerçant sa rage sur des objets ménagers, puis sur des instruments de musique.

- CESAR, né César Baldaccini en 1921 à Marseille et décédé en 1998 à Paris. Il réalise au sortir de la guerre ses premières sculptures, non pas en marbre, ni en bronze, trop onéreux pour sa bourse, mais en ferraille. De 1955 à 1965-66, César créé ses premières compressions de pièces d'automobiles : radiateurs, tubes de laiton, moteurs, etc., avant de s'attaquer aux carrosseries elles-mêmes. César compressera, de 1960 à 1989, 23 voitures, et sera ainsi le premier sculpteur à se servir d'une machine-outil, une presse industrielle comme outil artistique.

A la fin des années 1960 les objets fabriqués en série envahissent la vie quotidienne. Les mouvements artistiques Pop Art (Angleterre et Etats Unis) et Nouveau Réalisme (France) s’en emparent tous les deux. Tandis que les œuvres du Pop Art gardent souvent un rapport littéral avec le réel, les artistes du Nouveaux Réalisme considèrent leur travail comme des extraits de la réalité.

[pic 5]

César, Compression D’automobile, 1962 : l’artiste a utilisé une presse américaine pour compresser tous les déchets

[pic 6]

Arman, Coupe D’un Violoncelle, 1962

- Le minimalisme

Né aux Etats-Unis dans les années 1960/1970, c’est un mouvement en peinture et en sculpture qui se réduit à l’essentiel. Il est abstrait, libre de toute décoration superficielle, ou de geste excessif.

Leur travail et leur réflexion portent avant tout sur la perception des objets et leur rapport à l’espace. Leurs œuvres sont des révélateurs de l’espace environnant qu’elles incluent comme un élément déterminant. Ainsi, si Donald Judd et Carl Andre réalisent des pièces qui matérialisent cet espace, c’est en le teintant de lumière que Dan Flavin lui procure une consistance.

Les principaux artistes sont :

- AD REINHARDT :Buffalo (Etats-Unis), 1913 – New York (Etats-Unis), 1967

- FRANK STELLA

- DONALD JUDD

[pic 7]

Ad REINHARDT, Ultimate painting n°6, 1960 : œuvre qui propose d’expérimenter les limites de la visibilité. Le vide est, non pas un néant, mais la frontière entre le sensible et le spirituel, le dépassement de toute limitation.

[pic 8]

Franck STELLA, Mas O Menos, 1964 : La matérialité de la toile est niée pour mieux pénétrer dans le monde imaginaire proposé. Frank Stella affirme la réalité matérielle du tableau.

[pic 9]

Donald JUDD, Stack, 1972 : Ces œuvres sont constituées d’une succession d’éléments alignés verticalement, accrochés au mur en porte-à-faux. Le nombre d’éléments varie en fonction de la hauteur de plafond, mais doit en principe être un nombre pair pour qu’aucun d’entre eux ne joue le rôle de centre et n’introduise une organisation hiérarchique au sein de l’œuvre.De même, le premier élément du bas ne doit pas être posé au sol, pour ne pas assimiler la pile à une colonne. Entre les éléments, les intervalles d’espace doivent avoir la même hauteur que les parties pleines, car ces espaces font eux-mêmes partie de la pièce. Il en va de la signification de l’œuvre. Une Stack a pour fonction d’englober l’espace qui l’environne, de le saisir en un tout.

- Art conceptuel

Dans cet art, c’est le concept qui soutient l’œuvre plutôt que la maîtrise technique de l’artiste pour la réaliser. Cet art est un phénomène important avec une envergure internationale dans les années 1970. Les idées ou les concepts sont communiqués sur divers supports comme par exemple des textes, des cartes, des diagrammes, des programmes sur film ou sur vidéo, des photos, et des représentations dramatiques, le tout rassemblé dans une galerie ou conçu pour un lieu particulier. Dans certains cas, le paysage est une partie intégrale de l’œuvre de l’artiste, comme dans « l’art de la terre » de Richard Long, ou encore les sculptures de l’environnement de Christo. Les idées véhiculées par l’art

...

Télécharger :   txt (13.8 Kb)   pdf (104.1 Kb)   docx (16.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club