Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le dénouement Ruy Blas (Victor Hugo)

Par   •  3 Octobre 2017  •  1 571 Mots (7 Pages)  •  235 Vues

Page 1 sur 7

...

a) Un jeu fortement dramatisé par l’abondance des didascalies

Les attitudes et les mouvements des personnages révèlent la violence de leur sentiments contradictoires. ’il se lève/ il tombe’ ’elle se lève/ se jetant sur son corps’ La gestuelle très démonstrative ’ l’entourant de ses bras’ ’ la tenant embrassée’ montrent la passion des 2 amants bien mieux que le discours amoureux ’’ je t’aime / tu m’as aimé’’.

b) un espace scénique qui resserre le drame

L’atmosphère pesante de la scène est servit par le lieu confiné de cette chambre close. Très vite l’action se concentre autour de la table et de la fiole. Ce dernier accessoire indispensable d’une mort par poison, donne lieu à une mort lente qui permet encore un échange de répliques tout en soutenant le suspens. Les questions angoissées de la reine et le périphrases utilisées en témoignent ’’ quel est ce filtre étrange ’’. Quant à la porte montrée par Ruy Blas mourant, elle devient le point de fuite et de salut hors de l’espace scénique devenu piège et tombeau . ’’ fuyez d’ici’’

B. Une fin qui joue sur l’émotion

Tout concourt à faire vibrer le public à la mort du héros.

a) la mort en direct

Le réalisme de la lente agonie est rendue par le rythme décroissant des dernières répliques. Le dramaturge lui même intervient dans des didascalies de plus en plus narratives. ’’ Ruy Blas qui allait mourir se réveille a son nom prononcé par la reine.’’

b) Une émotion croissante et communicative

La mort est motivée par l’amour et le sacrifice de Ruy Blas. Sa noblesse d’âme apparaît lorsqu’il apaise les remords de la reine par une affirmation péremptoire ’si javais pardonné ? / J’aurais agi de même ’’. Cette mort de Ruy Blas révèle la reine à elle même qui de reine offensée devient une femme amoureuse qui pardonne. Au lieu de fuir, elle l’accompagne jusqu’à la fin, le tenant dans ses bras comme une pieta.

c) le dramaturge joue sur la complicité du spectateur

Hugo transforme le spectateur en témoin privilégié. Il fait en sorte que l’illusion théâtrale transporte le public au cœur d’une scène intime. Ainsi la double destination du discours fonctionne pleinement, ainsi la réplique de la reine ’’ que fait il ? ’’ exprime sa pensée mais s’adresse surtout à un public qui en sait plus qu’elle et ne peut que la suivre dans son questionnement anxieux

Conclusion

(synthèse) Par son sacrifice, RB s’est hissé a la hauteur de la reine. Emportée par la grandeur sublime du personnage, celle ci suit le même chemin et lui pardonne.

( l’intéret du texte) La mort réhabilite donc RB tout comme elle réhabilite le peuple dont il est issu.

(ouverture) Particulièrement chère aux romantiques, le thème de la mort qui libère et grandit le héros est le sort commun à Hernani, RB et Chatterton. La mort peut donc être représentée noble et belle ; elle est même le point culminant de l’action dramatique et du spectacle romantique.

...

Télécharger :   txt (7.9 Kb)   pdf (75.6 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club