Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Interview Baudelaire

Par   •  7 Novembre 2022  •  Discours  •  475 Mots (2 Pages)  •  18 Vues

Page 1 sur 2

Mon recueil « Les fleurs du mal » reprend la quasi totalité de ma production en vers depuis je dirais 1840, sa publication le 21 juin 1857 a provoqué scandale dans la société. Mes poèmes ont été jugé offensants pour la morale. Alors que j’ai simplement choisit des thèmes qui n'avaient jamais été abordés en poésie. Je me suis donc retrouvé censuré, je considère ceci révoltant.

Comment vous en êtes vous venu à devenir poète vous qui n’aimiez pas l’école et le travail et pour qui les projets futurs n’étaient pas une priorité. Effectivement vous avez été viré de votre lycée Louis Legrand en raison d’un bout de papier que vous avez préféré manger que de le donner à votre professeur,c’est une histoire plutôt étrange non?

« Je prefere toute punition que de livrer le secret de mon compère »

Cela ne vous a pas empêcher de réussir malgré que ce professeur est dit exactement  « Je renvoie donc ce jeune homme qui était doué de moyens assez remarquables, mais qui a tout gâché par un mauvais esprit »

“Il faut travailler, sinon par goût, au moins par désespoir, puisque, tout bien vérifié, travailler est moins ennuyeux que s'amuser.”

“Le travail, n'est-ce pas le sel qui conserve les âmes momies ?”

“Et à quoi bon exécuter des projets, puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante ?”

Qu’est-ce pour vous un artiste, étant donné qu’il est été considéré comme quelqu’un d’Hors du commun et étrange? Êtes vous d’accord quand certains villageois décrivent les poètes comme des personnes marginales et lunatiques ?

“L'artiste n'est artiste qu'à la condition d'être double et de n'ignorer aucun phénomène de sa double nature.” Comme je le dis si bien “Le beau est toujours bizarre.”

Comment qualifierait vous votre art puisque vous êtes représenté comme l’héritier du romantisme et le précurseur du symbolisme, dans quel période vous placez vous?

Je pense que “Manier savamment une langue, c'est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire.” Et “La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même.”

“Bien qu'on ait du coeur à l'ouvrage. L'Art est long et le temps est court.”, je ne suis pas éternel mais mon art l’est.

N’avez vous pas peur de mourir sans avoir pu terminer ce que vous aviez commencé ?

“Seule l'histoire n'a pas de fin.”

Il est vrai notamment que vos derniers poèmes on été publié après votre mort dans lequel on remarque une nouvelle

...

Télécharger :   txt (3 Kb)   pdf (37.1 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club