Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Vendredi ou les limbes du pacifique

Par   •  3 Octobre 2018  •  836 Mots (4 Pages)  •  467 Vues

Page 1 sur 4

...

une gifle car ce dernier à rigolé. En effet, sa jeunesse fuse parfois malgré lui, et Robinson « hait ces explosions juvéniles qui sapent son ordre et minent son autorité ». Il a l’impression que Vendredi se moque de lui et ne prends pas ses propos au serieux. En plus d’avoir levé la main sur lui, Vendredi devait répéter après son maitre, les définitons de « principes, dogmes,et mystères ». Ces punitions sont sévères, à tel point que Vendredi en pleure « une voix entrecoupée de sanglots » alors qu’il a seulement rigolé à l’évocation de Dieu qu’a fait son maitre.

Conclusion: Après avoir étudié ce texte,nous pouvons dire que Robinson perçoit Vendredi comme une aide préiceuse, toujours là pour faire du travail sans se plaindre mais en meme temps, comme un etre soumis à lui. Il lui donne des ordres, lève la main sur lui, lui dit ce qui est bien ou mal...Les sentiments que Robinson éprouve envers Vendredi sont, purement une relation de maitre à valet, avec peut-etre un peu d’affection, mais c’est avant tout son esclave. Quand à Vendredi, Robinson est son maitre et il lui doit ses services. Il a fuyait quelque chose d’horrible quand il a trouvé Robinson, on imagine donc que renoncer à ses libertés est moins dur que ce qu’il a vécu dans son passé. Il se soumet totalement à son maitre et ne jure que par ses paroles. Si il a le malheure de rire à ces propos, il subit des punitions sévères. Malgrès cela, il semble attaché, voir admiratif envers son maitre.

...

Télécharger :   txt (4.8 Kb)   pdf (42.8 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club