Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Histoire des institutions publiques de l'Antiquité : réponses aux questions pour les partiels

Par   •  31 Octobre 2018  •  5 685 Mots (23 Pages)  •  258 Vues

Page 1 sur 23

...

un Dieu, il est un roi souverain.

6) Le gouvernement monarchique hébraïque, sa définition et son organisation.

Définition :

Organisation : La maison du roi comprend d’abord la famille royale. Les fils du roi jouent souvent un rôle militaire. La mère du roi, la « Grande Dame » a un rang officiel dans le royaume de Juda. Le roi pratique la polygamie et aucunes de ses femmes n’a le titre de Reine. Le service de la maison est assuré par des officiers ou des gens de maison. Quant à la garde Royale elle se compose de mercenaires étrangers. A la tête des services principaux il y a de grands officiers (des ministres) tel que le chancelier, le grand prêtre, le préposé à la corvée et le Vizir. Le Héraut est le chef du protocole, c’est l’informateur du roi et c’est son agent de diffusion.

7) L’organisation sociale hébraïque

En Israël il n’existe pas de cloisonnement entre les groupes sociaux et les principes de classes sont inexistants. La société hébraïque est organisée en trois groupes dont les hommes libres, les esclaves et les prêtres.

Les hommes libres : Ils sont composés de notables, de fonctionnaires, de nombreux artisans et de paysans. Les notaires forment le conseil de la ville qui joue le rôle politique et judiciaire. Les fonctionnaires sont des détenteurs du savoir, ce sont des scribes qui tiennent une place importante. Les artisans dont les meuniers, les boulangers, les potiers, les serruriers et d’autres travaillent dans des ateliers familiaux qui sont transmis de père en fils et se regroupent sous une forme corporative. Quand aux paysans ils travaillent la terre qui n’est pas la leur.

Les esclaves : Ils ne représentent qu’une faible partie de la population. Certains sont des étrangers, précisément des prisonniers de guerre. Ils sont employés par le roi pour travailler dans ses ateliers tel que dans les mines ou comme marin de la flotte. Les israélites peuvent être réduits en esclavage à titre pénal en cas de d’extrême misère. Par exemple les voleurs. Les esclaves israélites sont parfois des débiteurs insolvables qui vont se donner à leur créancier afin de combler les dettes. Ou le créancier peut prendre comme gage les enfants de cet esclave israélite. L’esclave israélite fait partit de la famille. Il peut participer aux cultes, célébrer les fêtes religieuses et observer le repos du sabbat. Si le maitre tue son esclave en le châtiant brutalement, il est puni ; s’il le blesse l’esclave est libéré.

Les prêtres : Ils forment une classe de fonctionnaires cultuels, de scribes et sont placés sous l’autorité de grand prêtre. Ils bénéficient de privilèges tels que l’exemption d’impôts, l’attribution gratuite d’une partie de la récolte et de la dime. Ils sont différents des prophètes qui eux sont inspirés par Dieu. Ceux-ci sont les messagers et les interprètes de la parole de DIEU. Ils ne peuvent donc se taire car ils doivent transmettre leur message.

8) L’organisation politique de la société crétoise

La Grèce antique se construit autour de deux sociétés que sont la société crétoise et la société mycénienne.

La civilisation crétoise nous est connue dès les environs 2000. Le gouvernement de l’ile est confié à l’aristocratie. Les membres de cette aristocratie dirigent l’ile. Le régime seigneurial qui disparait avant 2000 va laisser place au régime de royauté.

CNOSSOS : Plus ancienne et célèbre cité de la Crète. (1700-1450 av-JC) Le palais de Cnossos est immense et très riche. C’est un palais ou réside le roi. Le roi quand à lui est désigné sous le nom de MINOS. Le palais de Cnossos comportait 1300 pièces disposées autour d’une cour centrale.

La société crétoise est organisée et est qualifiée de civilisation urbaine. Cette société est développée sur le plan agricole et sur le plan commercial. La royauté crétoise de CNOSSOS est appelée royauté minoenne et est une royauté très puissante. Le roi Minos est représenté comme un sage législateur mais est en même temps, un prêtre. Il est plus l’incarnation de la divinité que le représentant de Dieu sur terre et détient des insignes de la royauté. Minos a un pouvoir religieux et est inspiré des Dieux. Celui-ci possède le secret des rites et des formules sacrées. Minos est aussi un chef militaire et doit être un bon stratège pour mener ses hommes à la victoire puis décide à l’issu d’une guerre le sort du vaincu. Cependant, la société crétoise dirigée par le Minos, vers 1450 va disparaitre à la suite d’invasions achéennes.

9) L’organisation politique de la société mycénienne

La société mycénienne fait son apparition à partir du 12ème siècle av-JC. Dans cette société mycénienne, il existe des professions libérales, des médecins, des scribes et de nombreux artisans. Cette société est caractérisée par un régime politique qui va évoluer au fil des années et le roi de son coté va subsister et ne conserver que les fonctions religieuses. Le roi « wanax » dans cette société est assisté par un auxiliaire de haut rang appelé « conducteur du peuple ou de l’armée». La royauté s’est inspirée dans la société mycénienne d’exemple crétois. Cette société est militaire et héréditaire dans certaine famille. Le roi habite une demeure puissante et riche, et s’il n’est pas divinisé il est honoré à la façon des Dieux. En effet, le roi possède un important domaine « le temenos », c’est lui qui repartit les terres.

Les centaines de tablettes découvertes dans le palais de Pylos et à Mycènes ont fait apparaitre l’aspect « bureaucratique » de la monarchie. Les tablettes conservent des documents administratifs et surtout des pièces comptables, de longues listes des ressources du roi, de ses troupes et de leurs armes. Les esclaves appartiennent au Dieux, au roi, aux grands et aussi à de modestes artisans.

10) L’organisation politique de la société homérique

Homère est un grand poète épique grec, originaire d’Asie en particulier d’Ionie. Celui-ci évoque les institutions de son temps à travers 27800 vers. On dit de lui qu’il fut l’éducateur de la Grèce. Tout le monde devait connaitre ses poèmes

La royauté homérique : Le roi homérique n’est pas un Dieu mais son pouvoir vient des Dieux. Il se dit issu de Zeus et le spectre qui est un symbole d’autorité est donné par Zeus et fut d’abord un simple bâton, signe de force. La puissance royale se retrouve dans le monde

...

Télécharger :   txt (35.8 Kb)   pdf (82.5 Kb)   docx (26.4 Kb)  
Voir 22 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club