Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Géopolitique de l'Afrique

Par   •  10 Janvier 2018  •  3 938 Mots (16 Pages)  •  263 Vues

Page 1 sur 16

...

AQMI, a aujourd'hui tendance à étendre de plus en plus sont influence dans le nord de l'Afrique, aujourd'hui ils controlent à la fois les flux économiques, les flux de personnes (comme on peu le voir sur le doc 2 avec la prise de contrôle de certaines villes), a tel point qu'aujourd'hui la zone de contrôle d'AQMI débouche sur un véritable commerce illicite entre les otages internationaux et les biens matériels.

Sur ce document, nous pouvons constater également, qu'en plus de la zone d'action d'AQMI, nous avons également, la zone du MNLA (Mouvement Nationale de libération d'Azawad), groupe politique et militaire, dont l'objectif est d'obtenir l'indépendance du territoire d'Azawad. D'ailleurs, c'est l'un des principaux groupes armée de la guerre du Mali. Ce mouvement qui désire, une république basé sur la démocratie et la laïcité a mené de violente rébéllions au sein du pays, avec de nombreuses victimes.

AQMI et MNLA ont tout deux participé à la guerre du Mali dans laquel la France est intervenue. Il est égalements interessant de constater que nous avons en quelques sortes "l'ennemis des ennemis" car AQMI et MNLA se sont réceament déclaré la guerre mutuellement.

Donc nous avons pu voir que cet espace est à la fois gangrainé par les mouvements terroristes et les mouvements indépendantistes qui eux même sont en guerre. D'ailleurs la guerre du Mali a accentué l'insécurité alimentaire dans le pays. Nous avons donc ici affaire à une géopolitique relativment complexe, d'autant que la France est venue mettre son grain de sel au sein de la guerre du Mali. L'Afrique du Nord est donc un espace complexe d'un point de vue des conflits mais également d'un point de vue politique...

- B. Une Afrique du Nord en quête de renouveau dans le paysage politique

Le doc 7, nous montrent le bilan des révolutions arabes entre 2010 et 2014 sur tout le Maghreb, et une partie de la Péninsule Arabique (Yemen et Koweït). Ces peuples ont tous ou ont été en quête de changement de régime d'un point de vue politique. Ce mouvement qui a fait le tour de la planète se nomme le "Printemps Arabe".

Ce mouvement révolutionnaire commence la 17 décembre 2010 dans la ville de Sidi Bouzid en Tunisie où l'on réclame le départ de Ben Ali, président de l'époque, et aussi le partage des richesses, de l'emplois, des meilleurs conditions de vie...Ce mouvement va progressivement gagner tout le Maghreb, puis la péninsule Arabic au fil du temps. Par ailleurs, le bilan humain a été très lourd avec parfois des milliers de mort sur un laps de temps très court.

Comme nous pouvons le voir sur le doc 2, la Tunisie a changer de régime avec la démission de Ben Ali qui sous la pression de la révolte du peuple a démissionner le 14 janvier 2011, c'est également le cas en Lybie, quelques mois plus tard, avec la mort du dicteur Kadhafi, assassiné par des rebelles le 20 octobre 2011. Ce changement de régime s'observe également en Egypte, avec le changement de la constitution, le 19 mars 2011. Bien qu'en léger décalage temporelle ces trois pays ont obtenue la démocratie

Toutefois, comme nous pouvons le voir le Maroc a echappé à ce boulversement politique pour plusieurs raisons. En effet, alors que son pays commencer à se révolter, Mohamed VI, a approfondis la constitution en vue de calmer les mouvements rebelles. Par ailleurs, il a parfaitement su relancer l'économie du pays avec pour conséquence l'émergeance d'une classe moyenne. Enfin, le pays c'est ouvert au monde extérieur avec des partenariats avec des grands groupes étrangers. Bien qu'il y ait quand même eu quelques manifestation, les mouvements de révoltes ont été rapidement largement freinée au sein de l'espace Marocain.

C'est également ce que l'on constate en Algérie, ou encore au Yemen. Pour ce premier cas des promesses ont été faites par le gouvernement, pour changer la réforme qui sont aujourd'hui pas encore effectives. Toutefois la paix sociale arrive toujours a être maintenue grace à la rente pétrolière. Dans le deuxième cas au Yemen, le printemps arabe se solde en quelque sorte par un échec, car en dépit des protestations, nous avons toujours aujourd'hui des violences quotidiennes provoqués par les chiites et Al Quaïda. Un échec retentissant également visible en Syrie, qui est victimes de toutes sortes de guerre armée contre les opposants, les djhiadistes... D'ailleurs la Syrie est aujourd'hui le fief principale de Daesh.

Par ailleurs, comme nous pouvons le voir, sur ce document, nous sommes dans un espace à forte ressources en hydrocarbures. Ainsi le "Printemps Arabe" a eu un impact non négligable sur ces ressources, car le prix des hydrocarbures a consédérablement crue au sein de l'espace.

Donc, dans cette partie nous avons pu voir que les peuples d'Afrique du Nord on eu une réel volonté de boulverser le paysage politique au sein de leurs espaces respectifs sans pour auant y parvenir. Dans certains endrois, la situation à même empirer comme c'est par exemple le cas en Syrie ou en Lybie. D'ailleurs cinq ans plus tard, on estime que l'après le "Printemps Arabe" est globalement un échec, ou finalement seules la Tunisie a sue tirer son épingle du jeux. Donc l'espace Maghrébin est loin d'avoir réglé tous ces problèmes d'autant qu'ils doivent également faire face au commerce ilicite...

- L'Afrique : plaque tournante du trafic de cocaïne

Sur le doc 3, on nous montre le trafic de cocaïne entre 2005 et 2011, sur la moitié ouest de l'Afrique, certains pays voient leurs consomations augmenté plus ou moins fortement, d'autre baissé. On nous indique également l'importance de la prise de cocaïne et le lieux d'acheminement.

Ainsi, si la cocaïne est principalement cultivé en Amérique du Sud (Pérou, Colombie, Bolivie), l'ouest nord de l'Afrique est devenue, une véritable zone de transit pour le trafic destinée au Européen.

Entre 2005 et 2007, les saisies se sont multipliées en Afrique occidentale et au large de ses côtes. Celle-ci arrive via l'océan Atlantique au niveau des côtes de Guinée et de Guinée-Bissau, ainsi que par le Golfe du Bénin comme on peut le voir sur le document 3.

Cette arrivée massive de drogue peut s'expliquer par plusieurs facteurs. D’abord, citons le renforcement

...

Télécharger :   txt (25.5 Kb)   pdf (75 Kb)   docx (23.1 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club