Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Stratégie d'internationalisation: une articulation des travaux de Porter et Perlmutter.

Par   •  23 Juin 2018  •  866 Mots (4 Pages)  •  209 Vues

Page 1 sur 4

...

3-2 des logiques de développement variées :

-Une même entreprise peut décider d’adopter plusieurs stratégies, cela dépend des marchés, des cultures nationales, du dirigeant … c’est à elle de voir qu’elle est la mieux adaptée.

-Une même entreprise peut avoir plusieurs bases culturelles (nationale, bi-nationale, régionale …) qui peuvent influencer la stratégie que l’entreprise va adopter et les modes organisationnelles adéquats.

-La même stratégie peut être adoptée par des entreprises qui ont une différente approche des marchés.

-Certaines entreprises en plus d’adapter leurs stratégies à leurs environnements, vont essayer de développer un avantage concurrentiel pour ainsi modifier leurs positions concurrentielles sur le marché.

4- la mise en œuvre de l’orientation stratégique retenue :

Pour mettre en œuvre sa stratégie à l’international, l’entreprise doit adopter des méthodes organisationnelles particulières

Permutter à identifier 3 types d’attitudes chez les maisons mères ; ethnocentrique, polycentrique, et géocentrique. Ces trois types peuvent être sont associés aux stratégies d’internationalisation.

4-1 stratégie internationale et orientation ethnocentrique :

Pour une stratégie d’internationalisation, le dirigeant de l’entreprise va privilégier les normes et valeurs de sa propre société pour analyser ses filiales à l’étranger.

4-2 Stratégie multinationale et orientation polycentrique :

Pour une stratégie multinationale, le dirigeant ne va pas garder les mêmes valeurs de son entreprise pour ses unités implantées à l’étranger, les décisions stratégiques sont donc taillées pour convenir aux cultures des différents pays dans lesquels l’entreprise multinationale s’implante.

4-3 Stratégie transnationale et orientation géocentrique :

Ici, les décisions stratégiques de l'entreprise sont intégrées dans un système global de prise de décision, des normes universelles et locales sont donc établies.

4-4 Stratégie globale et orientation holicentrique :

En se basant sur des indicateurs de performances qui sont les mêmes, l’entreprise centralise la prise de décision pour contrôler ses opérations.

-Un modèle composite :

La composition entre le modèle de Porter et Perlmutter a montré qu’il y a une interaction entres les stratégies et les modes organisationnels à adopter[a] à l’international, c’est cette interaction qui va permettre à l’entreprise de réussir son internationalisation.

Conclusion :

Face à un environnement complexe et évolutif, chaque entreprise qui veut s’internationaliser doit adopter un management et des stratégies qui soient flexibles afin de s’y adapter.

Grace aux travaux de Porter et Perlmutter, un modèle composite a été proposé et qui permet d’associer chaque types de profils organisationnel à une stratégie d’internationalisation afin de permettre aux dirigeants de chaque entreprise de prendre les meilleurs décisions tout en tenant compte des spécificités du marché et environnement dans lequel elle se trouve.

...

Télécharger :   txt (6.6 Kb)   pdf (44.1 Kb)   docx (14 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club