Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Du portrait de Dorian Gray

Par   •  12 Avril 2018  •  1 850 Mots (8 Pages)  •  862 Vues

Page 1 sur 8

...

A travers ce passage Oscar Wilde a révélé la véritable apparence de Dorian Gray qui resté mystérieuse jusqu’à présente, il a commis des fautes irréparables ce qui a permis de voir qu’il a réellement changé avec l’âge, sa beauté est sans cesse remise en question, cela devient une obsession chez lui.

Nous allons étudiées le dernier chapitre de ce livre qui nous amène à nous demander comment la beauté d’un homme peut prendre le dessus sur ses propres pensées ? Nous verrons d’abord comment Oscar Wilde décrit l’obsession de la beauté puis nous étudierons l’attitude corrompus de Dorian Gray

Analyse de la page 291-292

Dès le début de ce passage nous comprenons qu’il y a une opposition entre sa jeunesse et sa vieillesse cela peut être considéré comme une antithèse, « il se rappela combien il avait aimé qu’on le montre du doigt, qu’on le regarde ou que l’on parle de lui » L.6-8, pendant sa jeunesse il se sentait apprécie, il aimait avoir l’attention portait sur lui, il devait se sentir beau mais maintenant c’est tout le contraire de sa jeunesse, « désormais, il en avait assez d’entendre prononcer son nom » L.9, il n’aime plus du tout que l’attention soit portée, il n’aime plus se faire remarquer. Plut tôt dans sa jeunesse il s’est fait passer pour quelqu’un qu’il n’était pas au près d’une jeune fille, « qu’il était pauvre » L.13, « les gens dangereux étaient toujours très vieux et très laids » L.15, tout le contraire de Dorian gray, c’est donc une antithèse car il est d’une beauté extraordinaire, éblouissante avec une silhouette gracieuse, charmant, encore une fois la beauté et la laideur sont opposés cela montre qu’être beau ne lui plaît pas autant que cela.

Il est très jaloux de la beauté de cette jeune femme, « elle était ignorante mais possédait tout ce qu’il n’avait plus » L.18-19, Elle n’a pas l’air de savoir que sa beauté est aussi éblouissante que celle de Dorian Gray dans sa jeunesse, lui-même l’a remarqué, elle a tout ce qu’il n’a plus lui, « qu’elle rire elle avait ! On eût dit le chant de la grive » L.17, c’est à la fois une hyperbole et une comparaison, son rire est comparé à la grive (oiseau) qui est considéré comme étant musicienne car cette oiseau émet un beau chant ainsi cette jeune demoiselle à un jolie rire mais cela est exagéré par cette comparaison que nous fait ici l’auteur, « elle était jolie dans sa robe de coton et ses grands chapeaux » L. 18-19, la description de cette jeune fille montre qu’elle a toutes les qualités pour mettre sa beauté en avant , mais elle ne le remarque pas.

L’auteur décrit ce que fait et où se trouve Dorian Gray, « belle », « chaude », « nuit » L.1, l’action se déroule pendant la nuit, « jeta son manteau », « ne mit même pas son écharpe de soie autour de sa gorge », « sans se presser », « en fumant une cigarette » L.1-4, cette accumulation de détail montre l’attitude de cet homme, il est plutôt décontracté.

Plus la soirée avance plus il a une attitude pensive, il commence à se poser des questions « s’étant laissé tomber dans un canapé de la bibliothèque, il se mit à réfléchir » L.20-24, il devient de plus en plus pensif, « Etait-ce vrai que l’on pouvait changer ? », il n’a pas l’air de remarqué les changements qu’il se passe dans sa vie, sur son attitude, et sa personnalité. Il est triste, « il avait la nostalgie de la pureté sans tache de sa vie de jeune garçon » L.28, il veut certainement revivre sa jeunesse, « il se savait souillé, l’esprit corrompu et l’imagination remplie d’horreurs » L.30-31, c’est une gradation croissante, cela montre à quel point il a changé, sa personnalité, ce qu’il pense de lui-même, il se critique lui-même. Par ce qu’il ressent nous nous reconnaissons plus Dorian Gray, « il savait qu’il avait exercé une influence néfaste sur les autres et y avait pris un plaisir atroce » L.34-35, c’est une hyperbole qui montre que ce n’est plus le même homme, il a pris de l’âge donc sa personnalité à change, il voit les choses différemment, maintenant il aime faire du mal aux autres, on dirait même une autre personne, il ne veut plus être lui-même, « Et que des existences qui avaient croisé la sienne, c’était aux plus nobles et aux plus prometteuses qu’il avait apporté la honte » L.36-37, il ne sait plus ce qu’il dit, il pense n’avoir rien apporté autour de lui à part de la honte. Il se perd dans ses pensées, « Mais tout cela était irrémédiable ? N’y avait-il plus d’espoir pour lui ? » L.38-39, il doute de lui-même.

Il commence à perdre la tête, il souhaite qu’elle que chose qu’il n’aura plus « avait-il fait la prière que ce fût le portrait qui porte le poids de ses années tandis que lui conserverait intacte la splendeur de l’éternelle jeunesse », c’est une gradation montante, montrant que Dorian gray veut vivre éternellement, il est nostalgique de sa jeunesse et de sa beauté.

A travers ce passage Oscar Wilde nous montre que Dorian Gray a une obsession pour la beauté, cela le détruit de l’intérieur, il remet en doute ce qu’il a vécu dans sa vie

Une mort pour une vie

Lexique de la mort

souffrance

Description du lieu

Comment wilde nous montre il les actes de Dorian Gray a travers la conscience de celui ci

...

Télécharger :   txt (10.8 Kb)   pdf (52 Kb)   docx (14.9 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club