Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Sciences humaines

Par   •  28 Février 2019  •  Dissertation  •  1 012 Mots (5 Pages)  •  89 Vues

Page 1 sur 5

Fatiha BENHADDOU                                                                     30 janvier 2017

Formation Assistante de Service Social                                                                              S1M2

1ère année

« En quoi l’enseignement dispensé dans le module S1M2 permet-il de penser (ou non)  notre  future pratique professionnelle ? Donnez des exemples.

S’interroger sur la question de la transférabilité  des enseignements en sciences humaines et sociales dans la pratique professionnelle de l’assistante de service social renvoie directement à la question de l’éthique et du positionnement professionnel dont je prends peu à peu la mesure. La caractéristique du travail de l’assistante sociale est d’avoir une aptitude à se positionner dans un cadre et à s’inscrire dans une analyse globale de la situation. Cette analyse globale se fonde sur les connexions entre les savoirs (théoriques), les savoir-faire et les savoir-être. Je suis d’autant plus convaincue que des enseignements tels que la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, la question de l’éducation, l’éthique…sont des outils au même titre que d’autres fondamentaux (méthodologie d’intervention, le droit…) Ceux-ci contribuent dans la compréhension des situations et la considération de l’individu en tant que sujet.  On agit sur l’interaction entre l’individu et l’environnement en veillant à la cohérence des actes, et en interrogeant sans cesse le sens des actes que l’on peut poser.

Je tenterai d’étayer mon propos  sur l’importance de ces enseignements par l’acquisition d’une capacité réflexive ainsi que dans la construction de mon identité professionnelle en tant que future assistante de service social.

        Tout d’abord, je soulignerai le fait que l’enseignement des sciences humaines et sociales me permet de penser ma future pratique professionnelle plus sensible à la connaissance de mes propres référents personnels, culturels et professionnels pour m’amener à m’abstenir de jugements de valeur hâtifs devant certaines pratiques qui pourraient me paraître étranges, problématiques ou inadmissibles. En effet, dans notre société, bien des pratiques et des théories semblent naturelles et nous imposent des normes qui nous paraissent légitimes, normales et justes. Ces normes peuvent concerner plusieurs aspects comme l’hygiène, la religion, la santé, l’éducation, la famille… Déconstruire la perception de l’autre, s’affranchir des stéréotypes et des préjugés, véritables obstacles à la relation avec l’usager dans un contexte institutionnel particulier avec ses codes et ses contraintes. Ces notions font écho à plusieurs enseignements tels que « l’homme et la culture », « le normal et le pathologique »… Etre capable de mobiliser  ses ressources externes et personnelles au moment de l’accompagnement. Réfléchir quant à la place des sciences humaines et sociales dans la formation initiale. Il constitue une tentative d’objectivation des réalités de terrain

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (95.5 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club