Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'objet à l'heure du numérique

Par   •  28 Mars 2018  •  923 Mots (4 Pages)  •  145 Vues

Page 1 sur 4

...

En effet une consommation frénétique de ces nouveaux objets numérique peut être problématique à long terme. Désormais la société tend vers un nouveau modèle de consommation. Dans l’article du Monde on distingue le nouveau modèle électronique marque une révolution : l’abonnement remplace la possession direct. Cette évolution dans la consommation amène le consommateur à ne plus posséder mais à s’abonner. Le document 3 de Michel Etchaninoff montre que les applications de l’iPad créent de nouveaux modes de consommations individualisées. En effet Apple propose des services personnalisés.

Le renouvellement récurrent du monde laisse peu de place pour le passé. François Bon interroge dans son texte notre rapport au changement et met en parallèle les objets du passé avec les nouveaux objets à l’obsolescence programmée. On peut être nostalgique des objets du passé qui ont marqué un parcours de vie. Il est nécessaire de faire le lien avec l’article de presse de Michel Etchaninoff dans lequel il précise que l’iPad joue sur le caractère rassurant de l’ancien, du concret. Il reprend des éléments familiers aux consommateurs. Cependant la page du passé est tournée, car en dépit du fait que l’iPad reprend la structure fondamentale et rassurante de l’ancien produit il est pour autant évolutive et c’est un nouvel objet.

Néanmoins la multiplication des objets pose des questions humaines et éthiques. François Bon s’interroge sur cette multiplication des objets et leurs caractères éphémères qui peuvent fragiliser nos repères. En cela pour se ressourcer et retrouver ces repères l’homme se tourne vers le passé. Par ailleurs dans la photographie des questions morales submergent, les conditions de travail déshumanisantes peuvent être une réelle remise en question pour le consommateur car les modalités de production doivent l’interroger. Qui fabrique les objets ? Dans quelles conditions ? Pour terminer sur cette même idée dans le document trois, Michel Etchaninoff évoque le fait que l’iPad s’induit sournoisement chez le consommateur des usages, en s’immisçant dans sa vie privée. Dès lors l’individu oriente sa machine mais il est toutefois orienté par elle aussi.

Ce corpus a révélé les différentes contradictions que peuvent entraînées les objets à l’obsolescence programmée. D’une part ces nouveaux objets apparaissent comme étant au service de l’homme mais d’autre part une consommation frénétique de ces derniers doit être alarmante. Les renouvellements du marché mondialisé, de la production ainsi que de la consommation peuvent déboussoler l’homme enfouit dans le passé mais surtout dans les objets à la veille permanente. Désormais les nouveaux objets numériques déterminent en quelque sorte la condition de l’homme.

...

Télécharger :   txt (6.1 Kb)   pdf (41.8 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club