Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Condition de travail Au Canada

Par   •  16 Mai 2018  •  1 321 Mots (6 Pages)  •  518 Vues

Page 1 sur 6

...

au 19e siècle a bouleversé les modes de vie. Sur le plan social d’une part, elle est responsable de la division entre les classes due à l’accroissement des inégalités entre les plus aisées et les plus démunies. L’Émergence rapide des industries a amené les dirigeants capitalistes à embaucher une importante quantité d’ouvriers non qualifiés et ainsi à introduire dans le monde du travail une séparation radicale entre ceux qui conçoivent et ceux qui produisent. Les ouvriers travaillent dans des conditions déplorables. Ils n’ont aucune sécurité d’emploi et vivent dans l’extrême pauvreté. Malgré les longues heures à l’ouvrage, les familles ouvrières se voient obligées de faire travailler les enfants, car le salaire des répondants n’est pas suffisant pour subvenir aux besoins de base de leur descendance. Prenant conscience d’être défavorisés, les ouvriers s’organisent et réussissent ainsi à obtenir des nouveaux droits. En 1919, le mouvement de grève le plus important du Canada a ouvert la voie à la réforme de la législation sur le travail. D’autre part, sur le plan économique, avec l’apparition de l’électricité au Canada, au début du 20e siècle, le monde industriel vit de grands changements. La création d’appareils électriques engendre une évolution mécanique dans les établissements de productions. Les manufactures évoluent et, influencées par le Taylorisme, implantent le travail à la chaine. Cette forme d’organisation du travail, dite scientifique (OTS), tend à fournir un maximum de rendement de la part des ouvriers. La production stant plus rapide et les salaires moins élevés, les industries arrivent ainsi à maximiser leur profit. Cette période marque le début du capitalisme. C’est dans ce contexte que s’inscrit mon objet d’étude sur les conditions de travail au Canada entre 1920 et 1980. Les conditions de travail dans lesquels exercent les ouvriers, au debut et au milieu du 20iem siecle, sont- elles sécuritaires et équitables ?

Quelles sont les principales causes des mauvaises conditions de travail au Canada en 1920 à 1980?

Les principale cause de la mauvaises conditions de travail sont dut, d’une part, au partage inégale des avoir et des acquis. Etant donné que seulement le riches peuvent s’instruirent, ils seront aussi les seuls a

du au manque d’éducations de la classe pauvres

Plusieurs formes d’organisation du travail se sont développées durant cette période. Ils abordent l’organisation du travail sous un angle plus technique dans le but de maximiser la productivité des entreprises. L’apparition du fordisme qui organise le travail à la chaîne rend le travail abrutissant et répétitif.

Ces dernieres etaient au prise avec des conditions de travail déplorable : 12 heures de travail d’affilés, entre 60 et 72 heures de travail par semaine, pas de congé, pas d’assurance, risques élevées d’accident etc.

- Est ainsi

. Au fil des décennies, plusieurs lois, une réglementation

abondante et une équipe croissante de fonctionnaires sont appelées

à trouver des solutions aux problèmes de relations du travail, de

conditions de travail, et de sécurité des travailleurs et du public.

Plusieur effets résultent du developpement industriel. Le travail des enfants, des conditions de vie et de travail difficiles et une disparité socioéconomique entre la bourgeoisie d’affaire et le milieu ouvrier. Les manufactures évoluent et les méthodes de travail ont changées.

SOCIAL

Karl Marx (1818-1883) définit les classes sociales par rapport à leur position et à leur rôle dans le processus de fabrication. En se fondant sur une vision antagoniste de la société et en s’inspirant de l’histoire, il a rassemblé les différents groupes en deux classes sociales principales : le prolétariat, classe dominée, et la bourgeoisie, classe dominante qui possède les moyens de production.

L’écart croissant entre riches et pauvres à la campagne, l’essor des industries primaires (voirRESSOURCES, UTILISATION DES), la construction de canaux et de chemins de fer, la croissance des villes et de l’industrie de fabrication, voilà autant de facteurs qui expliquent l’émergence d’une nouvelle main-d’oeuvre dont les relations avec les employeurs sont tributaires d’un marché du travail capitaliste où la participation des femmes et des enfants est moins grande qu’auparavant.

...

Télécharger :   txt (9 Kb)   pdf (48.9 Kb)   docx (15.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club