Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cas electra, la logique entrepreneuriale

Par   •  19 Novembre 2018  •  1 087 Mots (5 Pages)  •  741 Vues

Page 1 sur 5

...

La veille= benchmarking

Dans l’entreprise On ne prend jamais la meilleure décision possible mais la moins mauvaise.

Les styles de direction

Auteur: Likert

4 styles :

- Autoritaire : je décide et j’applique => autonome et système de sanctions pour motiver du coup avantages décision rapides et cohérentes mais inconvénients salariés démotivés et donc risques de perte de valeur

- Paternaliste : dans les PME surtout ou entreprise avec dirigeants =créateur décision autonome mais avec plus d’attention et motivation repose sur le système récompense. Mais consultation sur questions mineures

- Consultatif : décision prise par le responsable mais avec une consultation sur tout et recueille l’avis des subordonnés. Avantages les salariés se sentent plus impliqués mais inconvénients, décision plus longue ; mécontentements si la décision est contraire

- Participatif : prise de décision collégiale=> vote mais inconvénients

Avantage plus de motivation et d’innovation

Pour Likert le participatif est le plus efficace car plus motivant et entraine plus d’innovation

Ce qui impact sur le choix d’un style de direction :

- Le décideur : sa conception son éducation

- L’activité de l’entreprise, sa taille, sa structure juridique…

- Les salariés

Les parties-prenantes

E.Freeman => « individu ou groupes d’individus qui influencent ou qui est influencé par l’activité de l’entreprise »

M.Crozier=> la dé personnification du pouvoir, ce n’est pas une personne mais c’est le lien entre deux ou plusieurs personnes.

Cyert et March

Parties prenantes internes :

- Les salariés et leur regroupement

- Le principe de gouvernance (l’ensemble des mécanismes qui conduit à l’exercice du pouvoir dans l’entreprise), séparation entre dirigeants et salariés

- Gouvernance managérial : pouvoirs dans les mains du manager

- Gouvernance actionnarial : séparation en propriété financière et la gestion de l’entreprise. Elle pose problème car ceux qui possèdent veulent maximiser leurs profits souvent aux détriments de l’investissements et de la satisfaction des salariés

Partie prenantes externe :

- Fournisseur, client, consommateur, distributeur, banques et état

Toutes ces parties prenantes sont difficilement personnalisable

La RSE en raison de son importance est aujourd’hui considérée comme une partie prenante a part entière de l’entreprise

La démarche stratégique

3 niveau de stratégie

- La primaire ou générale (quel produit sur quel marché) de l’entreprise qui consiste à délimiter son périmètre d’activité (c’est la réflexion sur les produits et les marchés= client géographie usage

- Les stratégies secondaires ou DAS : ça fixe une stratégie génératrice de valeurs par DAS, découpage et répartition du travail en entreprise en fonction des produits et des marchés.

3 stratégies génératrice de valeurs, prix (prix différent), différenciation (sur le produit), focalisation (viser un marché restreint)

- Le déploiement de la stratégie : partie opérationnel : distribution, communication, ressources financières…

Les 3 temps : diagnostic stratégique (interne/externe parties prenantes) =>choix stratégique (générale et génératrices de valeurs (DAS))=> déploiements stratégiques

L’environnement externe à l’entreprise

1.2 les strates de l’environnement

Macro environnement => influence sociétales analyse avec PESTEL

Industrie=> ensemble des entreprises qui proposent un bien ou service similaires

Concurrents=> positionnements identiques , prix produits équivalents

L’organisation=>

Marchés=> demande des clients

...

Télécharger :   txt (8.3 Kb)   pdf (51.9 Kb)   docx (16.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club