Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le conte

Par   •  27 Octobre 2017  •  670 Mots (3 Pages)  •  148 Vues

Page 1 sur 3

...

- STRUCTURE DU CONTE :

Etant un genre qui se modernise avec l’écrit, le conte va établir des règles typographiques spécifiques visant a promouvoir la fidélité d’avec structure traditionnelle.

- Dans la conjugaison avec l’usage de l’imparfait et du passe simple. En témoignent ces expressions wolof ( leebon, lepoon, amoon nafi, daan na am, ben pa la woon.

- Dans le schéma narratif avec une situation initiale, un élément modificateur, une dynamique d’action jalonnée de péripéties et de périples, un dénouement suivi d’une situation finale ou le bien ou la ruse triomphe toujours du mal ou de la crédulité.

- Des personnages principaux a caractère parfois humain ( Coumba amoul ndeye), parfois animal (leuk le lievre), ainsi que les adjuvants et les opposants.

-

B) : LE CADRE SPATIO-TEMPOREL :

Les traditions, les rites populaires et ancestraux sont toujours présents au cœur des récits et nouent ainsi des liens entre le passe et le présent. Par le biais de l’histoire, le conte pénètre dans l’univers tribal rythme par les coutumes et les cérémonies, dans un cadre géographique rurale (habitat et case en paille, foret, brousse) dans un souci de d’écrire l’architecture traditionnelle africaine dans ses moindres détails.

III. LA FONCTION DU CONTE :

Le poète Senghor disait qu’ « en Afrique, tout conte est l’expression imagée d’une vérité générale à la fois connaissances du monde et leçon de vie sociale. De ces mots nous pouvons comprendre que le conte vise la correction des vices, l’extirpation des comportements et des pratiques contre nature, laver la société de tous ses maux dans le but de contribuer a son humanisation.

...

Télécharger :   txt (4.3 Kb)   pdf (60.2 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club