Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Biographie simple d'Albert Camus

Par   •  5 Décembre 2018  •  1 727 Mots (7 Pages)  •  86 Vues

Page 1 sur 7

...

La seconde partie dure 11 mois, Meursault est en prison, il attends son procès qui arrive en Juin. Il a une impression d'iréalité de la machine judiciaire, il n'a pas conscience d'être un criminelle. Il est un objet de scandale car il est étranger à la vie des autres et qu'il ne suit pas les valeurs conventionelles. Le meurtre ne sera presque pas évoqué au procès. A la fin il est condamné à mort. Et dans l'épilogue il redécouvre la Liberté et accepte de mourir en s'ouvrant à la tendre indifférence du monde. Il va crier sa révolte face au prêtre et ses certitudes :

-Refus de toute transandance (croyance religieuse)

-Absurdité du jugement humain et de la vie

-L'innocence resté intact et la certitude d'avoir raison et d'être enfin justifié.

IX/ Texte 4 (Bac): épilogue

A la fin du roman, c'est la confrontation de Meursault avec le prêtre qui va lui permettre de prendre conscience et d'exprimer ses valeurs, cela commence par la révolte et l'explosion surprenante de ce personnage passif jusque là.

Axe 1: La révolte

"Alors" (ligne 1) déclenchement "crevé" => explosion de se qui était retenu jusque là. C.L. de la colère "crier, plein gosier, insulté..." Métaphore "je déversais... + hyperbole + antithèse "des bondissements mêlés de joie et de colère" ensuite discour indirect libre. Ligne 9, gradation "Mais j'étais sûr de moi, sûr de tout, plus sûr que lui, sur de ma vie et de cette mort qui allait venir" et une autre juste après "J'avais eu raison, j'avais encore raison, j'avais toujours raison. J'avais vécu de telle façon et j'aurais pu vivre de telle autre. J'avais fait ceci et je n'avais pas fait cela. Je n'avais pas fait telle chose alors que j'avais fait cette autre."

"Et après? C'était comme ci... ...petite aube (métaphore)" Nouveau jour, nouvelle vie qui débute.

Ligne 20: son point de vue sa personnalité, opposition paer rapport au début de l'oeuvre

L'expression de l'Absurde L.21→ L.44 : il va analyser ce qu'est le destin(Matérialisme de Meursault qui s'oppose à la religion). Meursault pense que l'on a tous un destin, une vie ,qu'on est des privilégiés d'avoir accès a celle ci (répétition du mots positif privilégier) et tout le monde est aussi condamné→ fin de la vie par la mort (répétition du mot condamné). Incompréhension du curé puis retour au calme de Meursault.

Axe 2 : L’apaisement, la libération

Meursault retrouve le calme et s’endort. Retour des sensations agréables de la nature « des étoiles sur le visage;des bruits de campagne ;des odeurs de nuit... ».

L.56-57 → métaphore lyrique qui exprime le calme et l'apaisement.

L.60 → indifférence du monde qu'il va quitter car il va maintenant vers la mort.

L.61 → « j'ai pensé à maman » écho de la première page du roman. Meursault comprend les gens et la vie « si près de la mort qu'elle était prête à tout revivre ».

L.69-73 → Meursault s'ouvre à la vie, il reconnaît son bonheur, il accepte le monde « heureux » .

La dernière phrase est paradoxale avec 2 subordonnées de but en anaphore (pour que*2 =insistance) Le verbe consommer L. 75 symbole, du mythe et du religieux (clin d'oeil à la fin du christ)

2ème niveau, force d'une fin frappante.

L'épilogue marque le réveil et la réalisation de cette anti-héros grace à la révolte devant l'absurde. Ce chapitre clot en beauté une oeuvre trés forte et dérangeante qui nous questionne sur le sens de la vie. Et le style de l'oeuvre rend compte formidablement bien des idées que l'auteur défend.

X/ Texte 5 (Bac) : Littérature comparée : Michel Houellebecq

Comparaison entre l'Absurde Camusien et le nihilisme Houellebecquien.

Axe 1: Ce que doit être un roman pour Houellebecq (Déf. Du roman pour Hou...)

Axe 2: Présentation de son style

Dissert: M. H. Dans Extens... ...lutte donne sa définition de ce que doit être le roman et le style.

1) Êtes-vous d'accord avec cette définition ?

2) Cette approche vous semble-t-elle proche de celle de Camus avec l'Etranger ?

Sujet: Camus dans ses carnets écrits: "l'Etranger décrit la nudité de l'homme en face de l'absurde" Vous commenterez ce jugement.

Méthode:

1) Lecture et analyse précise du sujet

2) Rechercher des idées

3) Organiser ses idées en un plan

4) Développer

Intro: -Phrase d'accroche (présentation du contexte)

- Problématique (présentation sujet)

- annonce du plan (dans une première partie...)

Les arguments, qu'est ce que l'absurde pour Camus et comment apparait-il dans le roman? En effet dans ce roman on voit l'impuissance de l'homme par rapport à la vie (détaillé tout ce que l'auteur raconte sur Meursault totalement impuissant) il se rebelle grace à la révolte, il accède à la conscience, à l'humanité.

...

Télécharger :   txt (10.7 Kb)   pdf (55.4 Kb)   docx (575.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club