Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'art et la dictature

Par   •  17 Septembre 2018  •  3 075 Mots (13 Pages)  •  1 392 Vues

Page 1 sur 13

...

Maintenant que ces personnes ont le pouvoir, qu’elles peuvent faire tous ce qu’elles veulent, comment font-elles pour le conserver, quel moyens utilisent-t-elles pour rester puissantes ?

Aujourd’hui, les dictateurs ont trois moyens très efficaces pour garder le pouvoir ; le premier c’est la guerre ; quoi de mieux que la haine envers un autre peuple, et la souffrance du sien pour faire oublier à la population qu’elles souffrent autant à cause de son chef. Quand une guerre est déclarée, les esprits ne sont plus tournés vers la politique intérieure, mais vers la politique extérieure, donc le peuple oublie tous ses maux passés. Encore avec l’exemple de l’Allemagne nazie, en 1933 Hitler est élu, et six ans plus tard la Deuxième guerre mondiale est déclaré à la Pologne, puis à l’Europe de l’ouest et enfin à l’URSS quelques mois après.

Le second moyen que les dictateurs peuvent mettre en place pour garder le pouvoir et faire régner l’ordre, c’est de diriger grâce à la terreur imposée à la population, comme c’est le cas en Corée du nord ou bien en Chine Communiste, où la population est tous le temps sous l’emprise des dictateur et obligés de se résoudre à pleurer ou à applaudir au passage du tyrans. Des exécutions, parfois publique, comme en Corée du nord, instaure la terreur et la crainte du gouvernement ce qui empêchent ses habitants d’agir. Pour faire régner la peur, certaine dictature ont mis en place des camps de travail comme les Kolkhozes ou les Goulags en URSS, pour produire toujours plus et sans frais, ou d’extermination comme à Auschwitz en Pologne où les juifs sont tués en grand nombre pour l’intérêt des idéologie de l’Allemagne nazi ou encore à l’aide d’une milice terrorisant la population et ayant tous les droits comme la Tcheka de Staline ou les SS de Hitler qui peuvent tuer, violer, voler sans jamais être punis.

Le dernier moyen utilisé par les dictateurs est un moyens fourbe, qu’il est difficile de détecté, la propagande. La propagande c’est l’action de diffuser, de propager, de faire connaître et de faire admettre une doctrine, une idée, ou une théorie politique grâce à des campagnes de diffusion d’information, grâce à la manipulation des sentiments, ou grâce à la désinformation du peuple. Son but est d'influencer l'opinion publique, de modifier sa perception des événements ou l’avis porté sur certaines personnes ou sur certains produits et, de convertir, de mobiliser ou de rallier des partisans. La propagande peut donc se faire principalement grâce aux médias ou grâce à la publicité. Cependant les plus grands dictateurs ont compris que pour garder le pouvoir il fallait rallier le peuple à soi, et quoi de mieux que le culte de sa personne et de la dictature pour cela. Or les dictateurs ont compris qu’ils affecteront plus les positions des individus si les artistes du pays soutiennent une l’idéologie bien précise ; celle du dictateur. Pour cela ces dictateurs obligeront souvent les artistes à créer et à soutenir publiquement le régime politique en place sous peine d’être tués ou pire encore. C’est comme cela que sont créés de véritables œuvres de propagande comme L’ouvrier et la Kolkhozienne de Vera Moukhina qui est créé pour l’exposition universelle de 1937, et prônent les idéologies du communisme, et qui est encore aujourd’hui une des œuvres les plus appréciés de Russie. L’affiche publicitaire Longue Vie au Grand Staline en URSS, est une pure affiche de propagande qui a pour but de renforcer l’image de Staline, grâce au culte de sa personne, pour que le peuple le soutienne. Mein Kampf, est un livre décrivant parfaitement l’idéologie du nazisme car c’est son créateur n’est que Hitler le fondateur du nazisme. Cette littérature devient en ne parlant que du nazisme une œuvre de propagande destinée à « convertir » la population au nazisme. Il existe d’autre œuvre de propagande qui ne sont pas des sculptures ou de la littérature, mais des films, art contemporain, comme Marcelino, pan e vino de Ladislao Vajda, pour le gouvernement Franquiste en Espagne. Certaines dictatures comme celle du fasciste Mussolini ou celle du nazi Hitler, n’ont aucun scrupule à la destruction d’œuvres d’arts, comme nous le montrent certaines photographies d’époque montrant par exemple les nazis en train de brûler une bibliothèque. En plus d’avoir détruit de nombreuses œuvres d’art, ces tyrans ont fait assassiner des artistes qui les gênaient, qui colportaient une mauvaise image du régime politique. Ainsi Felix Nussbaum, juif fut assassiné à Auschwitz, tout comme Ramón Acín Aquilué révolutionnaire Espagnol qui s’était révoltés contre le régime Franquiste. Autre exemple, Léon Trotski, écrivain, et à la fois bras droit de Lénine et fondateur de l’armée rouge, fut d’abord exilé puis assassiné sur les ordres de Staline.

Ces œuvres sont détruites et ces artistes tués, car la culture, quelle qu’elle soit, permet aux peuples de réfléchir, et un homme qui réfléchit, est un homme dangereux. On en déduit ainsi que les dictateurs utilisent les arts pour leur intérêt personnel, car ceux-ci leur font peur, et car le dictateur pense, tout comme l’artiste, qu’il existe une œuvre capable de révolutionner le monde, et donc de détruire la dictature mise en place par le chef.

Les dictateurs peuvent donc utiliser la guerre, la peur et la propagande sous forme d’art, pour faire régner la terreur et ainsi garder le pouvoir. Ils n’ont aucune limite et n’hésitent pas à utiliser les manipulations, les arts, et les artistes pour parvenir à leurs sombres desseins. Nous avons par ailleurs pu observer que certaines dictatures ont réussi à réunir ces trois méthodes pour avoir une emprise totale sur leur pays.

Nous pouvons alors nous demander ce qui peut stopper ou du moins empêcher cette idéologie de se propager trop rapidement, et si les arts ont des moyens de contrecarrer les plans des dictateurs.

L’art a une dimension gratuite et peut rechercher une forme de

beauté ou dénoncer quelque chose ou quelqu’un, alors que le dictateur se sert de son pouvoir pour formater un peuple selon son idéologie souvent très extrémiste et violente. L’art peut être pratiqué par des gens cultivés et qui ont foi dans le pouvoir des mots, la violence elle, peut être utilisée par le reste de la population.… Malheureusement, certaines personnes intelligentes comprennent qu’avec la violence ils peuvent faire beaucoup de choses.

Ces personnes intelligentes, en d’autres termes les dictateurs, craignent l’art et les artistes, car ceux-ci voit le monde librement et peuvent

...

Télécharger :   txt (19.4 Kb)   pdf (64.8 Kb)   docx (18.6 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club